10 canulars restés sur Wikipédia pendant plusieurs jours, mois ou années

Wikipédia, c’est un peu le Larousse de l’ère virtuelle. Si à ses débuts l’encyclopédie numérique incitait à la méfiance en raison du caractère trop libre de ses auteurs, aujourd’hui, c’est devenu une véritable institution, utilisée par bon nombre d’internautes pour la fiabilité de ses propos (de nouvelles règles ont été instaurées pour éviter les erreurs). Pourtant, certains navigateurs farceurs ont trouvé le moyen d’y glisser quelques canulars, restés des jours, des mois, voire même des années, avant d’être supprimés. En voici 10 qui ont le mérite d’être originaux !

1/ Charles de Vion d’Alibray, fiche créée par un professeur pour piéger ses élèves

Loys Bonod est un enseignant farceur à l’imagination débordante. Sous un faux compte d’utilisateur, celui-ci a créé la fiche du poète Charles de Vion d’Alibray, encore inexistante dans la version anglaise du site. L’article, dont les fausses informations sont restées en ligne 2 semaines, était truffé de fautes d’orthographe et de commentaires sans queue ni tête dont la moitié des élèves ont recopié bêtement pour un devoir qui consistait à analyser un poème de l’auteur.

francetvinfo.fr
francetvinfo.fr

2/ Le Balboa Creole French

Le Balboa Creole French serait une variante du créole en voie de disparition, parlé à Balboa Island par une dizaine de personnes seulement, près de Newport Beach, en Californie. Mélange d’anglais, de français, d’allemand et d’espagnol, l’article osait même une traduction d’une chanson de Charles Trenet : « Dolce France, cherr pays de mon ninance, Bairsé de tendre insouciance ». Un canular de plus, évidemment, qui est resté tout de même 2 ans en ligne.

800px-Balboa_Island_Ferry_Station_-_greeting

3/ La cisaille de crocodile, pseudo instrument de torture

L’auteur de ce canular ne se serait pas arrêté à la cisaille de crocodile, on lui devrait aussi la poire d’angoisse, le chevalet ou les brodequins… Quoiqu’il en soit, la cisaille de crocodile aurait été un instrument de torture destiné aux assassins récidivistes, consistant à déchirer le pénis. Le canular est resté en ligne 6 ans et aurait même été cité par plusieurs articles connexes sur les instruments de tortures de l’époque médiévale !

10 canulars restes sur Wikipedia pendant plusieurs jours mois ou annees (3)

Début1 sur 3Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties