10 découvertes incroyables qui n’en étaient pas

Parfois, l’être humain fait des découvertes extraordinaires. D’autres fois, ces découvertes s’avèrent n’être que des erreurs. Parfois même, des petits plaisantins s’amusent à faire passer pour des découvertes, des choses qui existent déjà. Voici un top 10 des découvertes qui semblaient incroyables, mais qui n’en étaient pas.

10. La cité grecque engloutie

Un groupe de plongeurs a découvert ce qui semblait être des pavés, des colonnes ainsi que des cours non loin de la Grèce. Ils ont conclu que c’était sûrement une cité engloutie. Cependant, une étude menée par l’université d’Athènes et l’université de l’Est-Anglie (Angleterre) a prouvé qu’en réalité, ces structures étaient des formations géologiques. Ainsi, la nature a façonné ces divers décors il y a près de 5 millions d’années. L’absence d’autres signes de vie humaine (comme les amphores) permettait aussi de conclure au fait que ce n’était pas une création humaine.

Source : Université d'Athènes
Source : Université d’Athènes

9. L’homme de Neandertal

En 1980, un groupe d’archéologues a trouvé des fragments d’ossements humains vers San Bernardino en Italie. Ils ont mis au jour ce qui leur semblait être des sédiments vieux de 28 000 à 59 000 ans. Ils ont donc conclu que les os appartenaient à des hommes de Neandertal. Une analyse effectuée par Stefano Benazzi en 2013 a démontré que les chercheurs avaient tort. En réalité, les fragments d’os appartenaient à des Italiens de l’époque médiévale et étaient datés de 1420 à 1480.

Source : Seeker.com
Source : Seeker.com

8. L’hybride cochon-mouton

En 2010, une image d’un hybride cochon-mouton circule sur Internet. La créature est couverte de laine, mais a le visage d’un porc. La photo assez convaincante laisse penser qu’il s’agit du produit d’une expérience génétique, d’autres disaient que la photo avait été modifiée par ordinateur. En réalité, c’était un canular. Une telle créature existe bien dans les forêts de Hongrie et d’Autriche. Sa laine lui permet d’être protégée en hiver. Il s’agit d’un mangalitza (ou porc laineux), une espèce en voie de disparition.

Source : dreamstime
Source : dreamstime
Début1 sur 3Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties