11 questions illégales qu’on n’a pas le droit de vous poser en entretien d’embauche

Crédits : Pexels

L’entretien d’embauche n’est pas censé vous piéger. Mais celui-ci peut vite dévier si on vous pose une question inadaptée, maladroite ou complètement hors sujet. Cela dit, vous ne devez pas vous démonter, ce n’est pas parce que vous êtes en position d’infériorité relative que vous êtes justement inférieur(e). Ne vous laissez pas marcher sur les pieds si votre futur employeur ose vous poser une des questions de cette liste. Sachez que vous êtes en droit de ne pas y répondre.

1/ Etes vous marié(e) ?

Votre employeur est un peu trop curieux. Recadrez-le.

Crédits : Pexels

2/ Quel est votre état de santé ?

Le secret médical, il connaît ? En aucun cas votre futur employeur a le droit de vous demander si vous êtes malade au moment de l’entretien d’embauche. Cela est considéré comme de la discrimination.

Crédits : Pixabay

3/ Quelle est votre orientation sexuelle ?

Evidemment, on ne répond pas à cette question ! Un employeur qui la pose a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond. Fuyez.

Pexels

4/ Quelle est votre religion, êtes-vous croyant ?

Que vous soyez catholique, musulman, juif, athée ou bouddhiste, cela ne regarde que vous.

Crédits : Pexels.com

5/ Quelles sont vos opinions politiques ?

Votre futur employeur veut savoir à qui il a à faire : un homme ou une femme de droite ou de gauche ? Vos opinions politiques ne le regarde pas.

Crédits : Pexels

6/ Etes-vous enceinte ou souhaitez-vous des enfants prochainement ?

Si votre grossesse ne se voyait pas encore, sachez que personne n’a le droit en entretien, de vous poser cette colle. Même si le sujet des enfants est souvent abordé, en principe, on n’a pas le droit de vous discriminer pour cette raison. La vie privée, c’est la vie privée !

Crédits : Pexels