11 meurtres glaçants toujours non-élucidés

De nombreux crimes restent pour toujours non élucidés. Et malgré des années d’enquête et des centaines de témoins interrogés, certains mystères demeurent toujours au grand dam des familles de victimes. Voici donc 11 meurtres jamais élucidés, de quoi faire froid dans le dos.

1) Mary Jane Kelly 

Mary Jane Kelly est la dernière victime du tristement célèbre Jack l’Éventreur, le tueur en série londonien qui a tué de nombreuses femmes en 1888. Le meurtre de Mary Jane Kelly est d’ailleurs considéré comme le plus barbare de Jack l’Éventreur. En effet, la jeune femme est retrouvée chez elle, le corps complètement mutilé : la gorge tranchée, l’abdomen ouvert, ses organes ont été dispersés autour de son corps, ses seins ont été découpés à la base et retrouvés sous sa tête, et la peau de ses cuisses délicatement posée sur la table de nuit à côté d’elle. Son cœur était cependant introuvable. Ce crime ne sera jamais élucidé et l’identité de Jack l’Éventreur reste toujours inconnue.

2) Le bébé Lindbergh

Charles Augustus Lindbergh Jr. était le fils du célèbre aviateur américain Charles Lindbergh. Le soir du 1er mars 1932, à 20 h, le petit garçon de 20 mois est enlevé dans son berceau, alors que ses deux parents étaient présents au domicile familial. Lorsque Charles Lindbergh se rend dans la chambre pour constater la disparition de son fils, il aperçoit une lettre écrite à la main. Celle-ci contenait beaucoup de fautes d’orthographe et de grammaire et demandait aux Lindbergh une rançon d’un montant de 50 000 $. Au bas de la lettre, il y avait deux cercles interconnectés (colorés en rouge et en bleu) en bas du message, avec un trou fait au milieu du cercle rouge et deux autres trous en dehors des cercles. La rançon sera payée par la famille, mais le corps du fils Lindbergh sera quand même retrouvé sans vie deux mois plus tard. Un immigré allemand sera finalement arrêté et accusé de l’enlèvement et du meurtre du petit garçon. Il sera condamné à mort et tué malgré de nombreux doutes sur sa culpabilité. Quelques années plus tard, sa culpabilité est totalement remise en question à cause du manque de preuves contre lui, fabriquées de toutes pièces.

3) JonBenét Ramsey

Il s’agit là aussi du meurtre d’une enfant : une fillette de seulement 6 ans adepte des concours de mini-miss. Le 27 décembre 1996, ses parents constatent sa disparition et appellent la police. Une lettre de rançon est retrouvée étrangement longue et comportant certaines fautes d’orthographe qui semblent volontaires. Quelques heures après l’arrivée de la police au domicile familial, le corps sans vie de la jeune fille est retrouvé dans le sous-sol. Elle a été étranglée et a un morceau de scotch sur la bouche. Les soupçons porteront longtemps sur les membres de la famille (les parents et le frère de JonBenét). Mais aujourd’hui, son assassin n’a toujours pas été retrouvé.

4) Laetitia Toureaux

Le 16 mai 1937, le corps de Laetitia Toureaux est découvert dans une rame de métro. Elle était assise sur un siège et c’est en la voyant s’écrouler qu’un autre voyageur a compris qu’elle était en fait morte, un couteau Laguiole planté dans le cou. Les conditions de son meurtre restent toujours très floues puisque Laetitia Toureaux, de nationalité italienne, était suspectée d’être une espionne de guerre en France pour le compte de l’Italie. Cela dit, son meurtrier n’a jamais été retrouvé puisqu’il a eu le temps de sortir de la rame de métro entre deux stations.

5) Bible John

Bible John est le surnom donné à un mystérieux meurtrier qui aurait tué trois jeunes femmes à Glasgow, en Écosse. L’homme aurait agi entre 1968 et 1969. Il aurait à chaque fois étranglé ses victimes avec leurs propres bras après les avoir violées. Les corps des jeunes filles ont été à chaque fois retrouvés dans la cour de leur maison ou devant leur porte. De plus, le meurtrier semblait avoir un faible pour les menstruations puisque toutes ses victimes avaient leurs règles, des serviettes hygiéniques et tampons retrouvés autour des corps le témoignent.

6) La tuerie de Chevaline

Le 5 septembre 2012, non loin du lac d’Annecy, un cycliste fait une macabre découverte. Il pense d’abord être le premier arrivé sur les lieux d’un accident de voiture qui impliquerait une voiture et un cycliste, à terre. Mais en s’approchant, il comprend qu’une fusillade a eu lieu. À bord de la voiture, une famille britannique d’origine irakienne (les parents, la grand-mère et deux petites filles) venue en vacances dans la région. Seules les deux fillettes survivront à la fusillade. Le cycliste à terre était aussi mort. Il semblerait qu’il soit simplement passé au mauvais moment au mauvais endroit. Aujourd’hui encore, aucune personne n’a été arrêtée pour ce quadruple meurtre.

Crédits : Wikipedia
Début1 sur 2Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties