Ces 11 mots qui n’existent pas dans la langue française mais qu’on utilise quand même au quotidien

Des néologismes ou anglicismes qui passent inaperçus

La langue française fait partie des langues les plus riches en synonymes, et ce n’est pas une légende : rien que pour le mot « abandonner », il existerait plus de 60 façons différentes de l’exprimer. Pourquoi diable vouloir alors inventer de nouveaux mots quand notre dico affiche déjà complet ? Voici une liste non-exhaustive de ces termes que l’on utilise couramment sans savoir qu’ils n’existent pas vraiment.

1/ Nominer

Ce verbe, très utilisé dans les remises de prix cinématographiques ou musicales (on ne pointera personne du doigt) ne serait qu’un anglicisme. En français, le verbe approprié, c’est nommer, et non pas nominer. Revoyez vos discours, messieurs les artistes.

2/ Générer

Ça vous en bouche un coin, que ce mot n’existe pas ? Et pourtant, ce verbe que vous utilisez à toutes les sauces est encore une fois, un véritable anglicisme, issu du terme « generate », que nous nous sommes approprié sans vergogne pour varier des provoquer, entraîner, causer… Vous aviez pourtant le choix.

3/ Dangerosité

Pourquoi vouloir changer le danger en dangerosité ? Peut-être pour ajouter un soupçon de féminité au monde lettré ?

4/ Procrastiner

Et non, ce mot aux allures paresseuses n’existe pas plus que votre envie de travailler le lundi matin.

5/ Solutionner

Combien de fois avez-vous entendu ce terme peu harmonieux de la bouche de votre chef ! Pourquoi inventer des mots alors que nous en avons déjà bien assez comme ça ?

6/ Candidater

Un candidat qui candidate à une offre d’emploi ? Avouez que ce n’est pas très élogieux !

Début1 sur 2Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties