Les 12 dirigeants les plus sanguinaires depuis 1945

La Seconde Guerre Mondiale est connue pour être un des épisodes les plus sanglants dans l’histoire de l’humanité. Et même si beaucoup pensaient que rien de tel ne pouvait se reproduire, ils avaient tort. De nombreux dictateurs n’ont pas hésité à s’installer au pouvoir par la force, ou encore de faire régner la terreur dans les pays qu’ils gouvernaient, en tuant quiconque s’opposerait à eux. Voici donc les 12 dirigeants les plus cruels depuis 1945.

1) Mao Zedong

Mao Zedong détient certainement le record de nombre de victimes sous son règne. Arrivé au pouvoir en 1949, il plongea son peuple dans de terribles famines, mais leur imposa également le collectivisme communisme, et la dictature du parti unique (la Parti communiste). Il est à l’origine de la mort de plus de 80 millions de personnes, certaines à cause des maladies et de la famine, d’autres simplement exécutées.

Crédits : Wikipédia

2) Joseph Staline

Joseph Staline n’est pas connu pour avoir été un dirigeant tendre et compréhensif, loin de là. Du moment où il prend la tête de l’URSS en 1924, jusqu’à sa mort en 1953, Staline est à l’origine de la mort de plus de 30 millions de personnes. Entre les déportations, les purges, les famines mais aussi les exécutions, il est l’un des dirigeants les plus sanguinaires de la seconde moitié du XXe siècle.

Crédits : Wikimedia Commons

3) Pol Pot

Pol Pot était le Premier ministre du Cambodge de 1976 à 1979. Il met en place un état totalitaire, et soumet donc le pays à la dictature. Il fera travailler de force son peuple, le menant à la famine. En guise de menace, il procédait également à de nombreuses tortures et exécution. Au total, 2,5 millions de personnes ont perdu la vie sous son règne, ce qui représentait 20% de la population cambodgienne.

4) Saddam Hussein

En 1979, Saddam Hussein accède à la gouvernance de l’Irak. Malgré de nombreux progrès économiques pour le pays durant son règne, Saddam Hussein n’hésite pas à faire tuer tous ses opposants :  chiites, sunnites, kurdes, chrétiens, koweïtiens, saoudiens, iraniens. Il est capturé en 2003, après huit mois de cavale, par les Américains. Au total, on estime le nombre de ses victimes à 2 millions. Il est condamné à mort pour crime de guerre, crime contre l’humanité, génocide ou encore meurtres et crimes. Il sera exécuté le 30 décembre 2006 par pendaison.

Crédits : Wikipedia
Début1 sur 3Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties