Les 13 mythes sur l’alcool les plus tenaces, ceux que vous avez toujours cru et entendu. Pourtant, tout est faux !

Crédits : Pexels

A chaque lendemain de soirée, vous êtes assuré d’entendre au moins une personne vous avouer : « J’ai la gueule de bois aujourd’hui : je n’ai pas bu tant que ça, mais j’ai fait des mélanges ». Une croyance tellement ancrée dans les mœurs, qu’on commence à la croire à son tour. Pourtant, le fait de boire différents alcools n’aurait pas plus d’effet que si vous vous en teniez à un seul type. Voici quelques autres croyances non fondées, à propos des breuvages alcoolisés.

1/ Mélanger les alcools rend plus ivre que de s’en tenir à un seul type

Une affirmation qu’on a tous entendu, et qu’on continue d’entendre à chaque lendemain de soirée ! Pourtant, cette croyance est absolument infondée : c’est la concentration d’alcool dans le sang qui compte, pas le type de boisson consommée. Vous n’en serez pas non plus en meilleure forme le lendemain matin. De l’alcool reste de l’alcool.

Crédits : Pexels

2/ Manger avant de boire permet de rester sobre

Manger pour mieux éponger, combien de fois n’a-t-on pas dit ou entendu cette phrase avant une soirée ? En réalité, la nourriture dans l’estomac ne fait que retarder l’absorption de l’alcool dans le sang. Un estomac plein n’empêche donc pas l’alcool de produire ses effets.

Crédits : Pexels

3/ On est plus vite soûl avec de la vodka qu’avec de la bière ou du vin

Là encore, il y a erreur sur l’affirmation : un verre de bière contient autant d’alcool (340 ml à 5 %) qu’un verre de vin (140 ml à 12 %) ou de spiritueux (45 ml à 40 %).

Crédits : Pexels

4/ Se mettre une cuite, c’est moins grave si c’est occasionnel

Boire de manière excessive, ne serait-ce qu’une fois de temps en temps peut suffire à causer de sérieux dégâts sur l’organisme, même si on ne s’en aperçoit pas. Quand certains disent qu’il vaut mieux se mettre une bonne cuite de manière occasionnelle, plutôt que de boire un verre chaque jour en quantité raisonnable (pas non plus un exemple), ce n’est pas forcément avéré.

Crédits : Pexels

5/ Le « bide à bière » est le résultat d’une consommation de bière trop régulière

Le bide à bière, voilà un autre mythe populaire. Pourtant, celui-ci n’est obtenu que par le résultat d’une accumulation de graisse autour du ventre, qui n’a rien à voir avec la boisson au houblon. Les scientifiques ne savent pas vraiment comment expliquer qu’il arrive à certaines personnes et pas à d’autres, mais une chose est sûre, c’est que si vous restez derrière votre télé, une bière et des chips à la main à longueur de soirées, vous serez plus facilement touché…

Capture vidéo : Marc Dressen Personal Training/YouTube

6/ L’alcool détruit les neurones

Cette croyance sans fondement serait, à condition que l’alcool soit bu de manière modérée, totalement fausse. Certaines études affirment même qu’une consommation responsable pourrait être bénéfique pour le cerveau…

Crédits : Pixabay

7/ Le café aide à dessaouler

Le mythe veut que l’alcool et le café annulent mutuellement leurs effets… Malheureusement, ce n’est pas le cas. Rien ne vous aidera à dessaouler si vous vous êtes trop enivré, pas même du café. Prenez votre mal en patience et attendez simplement que votre organisme élimine l’alcool.

Crédits : Pexels