Les 15 pires traductions trouvées sur les emballages de certains produits

Traduire l’intraduisible…

Etre traducteur n’est pas un métier facile : comment retranscrire le plus fidèlement possible un texte en tenant compte de la culture d’un pays, de ses expressions, ses us et coutumes ? Cela va bien au delà de la barrière de la langue. Et quand les traducteurs ont commis la faute irréparable, sont tombés dans le panneau d’une expression à double tranchant, on peut sourire de ces petites imperfections. Comme celles de ces traductions complètement ratées, qui, on se le demande, ont-elles vraiment été réalisées par des traducteurs, des vrais ?

1/ S’ouvrir à la perforation

Ok, on veut bien faire preuve d’ouverture d’esprit. Et ça consiste en quoi, au juste ?

les-15-pires-traductions-trouvees-sur-les-emballages-de-certains-produits-11

2/ Polir la saucisse

Belle traduction pour un emballage de saucisse… On en prendra soin, promis !

les-15-pires-traductions-trouvees-sur-les-emballages-de-certains-produits-1

3/ Des rouleaux de bœuf aux bébés

Un sauté de bœuf agrémenté de champignons et de bébés, mais dans quel pays sommes-nous tombés ?

les-15-pires-traductions-trouvees-sur-les-emballages-de-certains-produits-1

4/ Une saveur de très beurre

Cuisine au beurre, c’est la meilleure ! En revanche, pas en termes de traduction…

les-15-pires-traductions-trouvees-sur-les-emballages-de-certains-produits-6

5/ Faible en gros

Euh, plutôt en gras, non ? Ce traducteur-là pourrait bien s’attirer des foudres…

les-15-pires-traductions-trouvees-sur-les-emballages-de-certains-produits-2

Début1 sur 3Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties