15 secrets alimentaires que les industriels aimeraient taire

Le marketing alimentaire est capable de nous faire avaler tout et n’importe quoi! Une situation alarmante devant la recrudescence de cancers, d’allergies et autres affections liées à la mauvaise alimentation. Cela dit, il nous est possible de déjouer les combines peu scrupuleuses des industriels aux yeux plus gros que le ventre. Lire scrupuleusement les étiquettes en est le premier fondement. Voici quelques secrets alimentaires dévoilés au grand jour.

1/ L’arôme de vanille est un dérivé des hydrocarbures

Attention, l’arôme de vanille n’a de la vanille que le nom ! Il s’agit en fait d’un dérivé d’hydrocarbure, imitant tant bien que mal le parfum des îles… L’extrait de vanille lui, provient d’une vraie gousse de vanille. Vous ne vous y tromperez plus.

utile.fr
utile.fr

2/ Le beurre doux est de meilleure qualité que le beurre salé

Voilà une affirmation qui ne va pas plaire au bretons : le beurre doux serait de meilleure qualité que le beurre salé ! Les industriels, pas fous pour un sou, savent que le sel permet de masquer toutes sortes d’imperfections…

15 secrets alimentaires que les industriels aimeraient taire (7)

3/ Du gravier était ajouté dans le poivre

Les additifs alimentaires les plus anciens dateraient du XVème siècle, époque où les marchands peu avenants ajoutaient du gravier au poivre commercialisé. De quoi éternuer de colère !

15 secrets alimentaires que les industriels aimeraient taire (15)

4/ Les plats préparés du rayon frais sont plus néfastes que les plats surgelés

Les plats tout faits qui se trouvent au rayon frais contiennent bien plus de conservateurs que ceux du rayon surgelé. Méfiez-vous donc des appellations alléchantes, le mot « frais » veut parfois tout et rien dire !

epjt.fr
epjt.fr

5/ Les industriels utilisent des astuces légales pour fausser les emballages

Il est aujourd’hui obligatoire d’indiquer sur le paquet d’un produit alimentaire les colorants et autres additifs utilisés lors de sa préparation. Mais saviez-vous qu’il existe des astuces légales pour détourner l’attention des consommateurs ? Notamment lorsqu’un additif est utilisé comme ingrédient dans un produit qui servira à l’élaboration d’un autre produit. Exemple : la confiture employée dans une tarte sera indiquée « confiture » sur le paquet, pas toujours détaillée avec ses propres ingrédients.

lsa-conso.fr
lsa-conso.fr
Début1 sur 3Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties