Ces 19 tueurs en série vont vous donner des cauchemars

Ces personnes sont folles et font peur. Non, ce ne sont pas des histoires que l’on lit pour se faire peur, ce sont des faits, des évènements qui se sont réellement déroulés. Méfiez-vous, ces 19 histoires compilées pourraient vous donner des cauchemars.

19. L’économe

Le tueur en série Joachim Kroll a été capturé par la police après la recherche intensive d’une petite fille de 4 ans qui avait disparu. Les tuyaux d’évacuation de l’appartement de Joachim Kroll étaient bloqués. Après enquête, ils ont retrouvé les intestins de la fille disparue dans ces tuyaux. Quand les policiers sont rentrés dans son appartement, ils ont également découvert son corps découpé, les mains de la petite fille étaient en train de bouillir dans une casserole. Quand on l’a interrogé, le tueur a dit qu’il mangeait des gens pour économiser sur les frais des courses. Il a été condamné à perpétuité en 1976.

photo 2016-08-02 à 08.21.36

18. Jack L’Éventreur

Ce tueur français a sévi pendant la deuxième moitié du 19e siècle en Isère. Ce vagabond est considéré comme un des premiers tueurs en série de France. Il a tué 30 personnes, dont 20 femmes et adolescents. À chaque fois, il mutile et viole ses victimes avant de les égorger. Il souffrait d’hallucinations et était paralysé d’un côté. Il sera cependant jugé pour un seul meurtre et reconnu coupable.

visu-serial-killer-8

17. L’ange de la mort

En 1991, une infirmière a eu une folie meurtrière dans un hôpital pour enfant dans lequel elle travaillait. L’infirmière a donné des doses mortelles d’insuline à deux enfants, elle en a tué un autre en lui injectant de l’oxygène dans le sang. D’autres ont reçu du potassium. Neuf ont survécu et ont été étouffés. Elle leur avait coupé l’oxygène. En 1993, elle a reçu 13 peines à perpétuité sans possibilité de remise de peine.

photo 2016-08-02 à 08.23.04

16. Barbe bleue

Henri Désiré Landru est un tueur en série français qui attirait ses victimes en se faisant passer pour un veuf riche. Il ciblait les vieilles femmes seules qui avaient d’importantes économies et peu de famille. Une fois qu’elles avaient signé un papier donnant l’accès total à leurs économies, Henri Désiré Landru les tuait avant de les brûler dans les fours de sa maison.

visu-serial-killer-5

Début1 sur 4Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties