Les 20 plus grandes déclarations politiques du XXe siècle

Crédits : Wikimedia Commons/Wikipedia

L’Histoire est souvent le résultat de grands événements, de révoltes, mais aussi de paroles. Le XXe siècle a été marqué par plusieurs conflits, mais aussi des réconciliations et des avancées aussi bien sociales que politiques ou scientifiques. Il a également été marqué par des personnalités qui ont un jour prononcé une phrase qui changera tout au bon moment et au bon endroit. Voici les 20 plus grandes déclarations politiques du XXe siècle.

1) Charles de Gaulle, Paris, le 25 août 1944

« Paris ! Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! »

Du 19 au 25 août a eu lieu la bataille de Paris, qui mènera à terme à la libération de Paris, après quatre années d’occupation allemande. Charles de Gaulle pioncera ce discours, aujourd’hui encore très connu.

Crédits : Wikimedia Commons

2) John F. Kennedy, Berlin-Ouest, le 26 juin 1963

« Tous les hommes libres, où qu’ils vivent, sont citoyens de cette ville de Berlin-Ouest, et pour cette raison, en ma qualité d’homme libre, je dis “Ich bin ein Berliner” ».

Après la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne et sa capitale, Berlin, sont séparées en deux. À l’occasion des quinze ans du blocus de Berlin, John F. Kennedy se rend à Berlin et prononce ces quelques mots en allemand, signe de son soutien.

Crédits : Wikipédia

3) Lech Walesa, recevant le prix Nobel de la paix à Oslo, le 11 décembre 1983

« Nous ne pouvons nous opposer à la violence que si nous y renonçons. »

Le syndicaliste polonais est devenu une figure emblématique de la Pologne en créant un mouvement visant à s’affranchir le l’influence de l’URSS. Ce mouvement lui vaudra de nombreux problèmes avec le pouvoir en place. Il reçoit le prix Nobel de la paix en 1983, mais ne s’y rend pas de peur de ne pas revenir. Sa femme ira le chercher à sa place, et lira ce discours.

Crédits : Wikipédia

4) Winston Churchill, Londres, le 13 mai 1940

« Je n’ai rien à offrir que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur. »

En pleine Seconde Guerre mondiale, et alors que les troupes allemandes gagnent du terrain, Winston Churchill, Premier ministre du Royaume-Uni fait tout pour que le pays ne soit pas envahi par l’armée nazie.

 

Crédits : Wikimedia Commons

5) Dolores Ibârruri depuis le ministère de l’Intérieur, Madrid, le 19 juillet 1936

« Vive la République du peuple ! Les fascistes ne passeront pas ! Ils ne passeront pas ! »

En pleine guerre civile espagnole, Dolores Ibârruri, alors députée, prononcera un discours depuis le ministère de l’Intérieur, pour défendre la république.

Crédits : Wikimedia Commons
Début1 sur 4Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties