20 prénoms qui ont été interdits par la loi

Certains prénoms peuvent-être originaux, mais d’autres peuvent-être vraiment difficile à porter. Heureusement certaines lois sont faites pour que les parents ne puissent pas toujours suivre leurs idées farfelues. Découvrez 20 prénoms interdits par la loi. 

1/ Talula Does The Hula From Hawaii 

Littéralement « Talula fait la danse Hula de Hawaii ». En 2008, les autorité ont ordonné que cette fillette de 9 ans soit rebaptisée car son prénom était bien trop difficile à porter.

embarrassed-girl-9-gets-court-protection-in-new-zealand-to-change-her-name-from-talula-does-the-hula-from-hawaii

2/ Oussama Ben Laden 

Un an après les attentats du 11 septembre, un couple s’est vu refuser de donner ce prénom à leur fils.

osamaBinLaden

3/ Adolf Hilter

En 2009, ce sont des parents du New Jersey qui n’ont pas pu baptiser leur fils Adolf Hitler.

Hitler-en-1938_max1024x768

4/ Brfxxccxxmnpcccclllmmnprxvclmnckssqlbb11116

Ce prénom, qu’il faut prononcer « Albin » a été refusé à des parents qui voulait protester contre la rigidité des lois nationales en nommant leur enfant ainsi. Ils ont par la suite souhaité l’appeler « A » (qui se prononcerait toujours « Albin ») mais les autorités ont de nouveau refusé et l’enfant s’appelle finalement Jean.

5/ Bâbord et Tribord 

Un couple avait souhaité appeler leurs fils jumeaux, ainsi.

6/ Benson et Hedges

Des jumeaux ont eu aussi échappé au fardeau de porter ces prénoms (provenant d’une marque de cigarette).

7/ Vagina et Clitorine 

En 2009 ces jumelles belges de Charleroi ont pu échapper à ses prénoms.

8/ Nutella

Récemment refusé à Valenciennes, la petite s’appelle désormais Ella.

27466

9/ Mégane

Ce prénom a été exceptionnellement refusé a des parents car le nom de famille de la petite était Renault.

10/ .

Prononcé « Full Stop » (littéralement « Point Final ») a été refusé par les autorités Néo-Zélandaise. On ne se demande pas pourquoi.

Début1 sur 2Suite de l'article
Cet article est en plusieurs parties