12 phrases que vous ne devez plus jamais dire ni écrire et les astuces pour s’en rappeler

Crédits & Montage : Laliste.net

La langue française n’est pas de tout repos. Déjà que les conjugaisons ne sont pas faciles à maîtriser, voilà que les prépositions viennent à leur tour nous embêter. Continuer À faire quelque chose ou continuer DE faire quelque chose ? À vélo ou EN vélo ? Autant de formules qui peuvent semer le doute dans nos esprits natifs, plus très habitués à suivre les cours de littérature… Voici quelques lumières orthographiques qui pourraient vous éclairer.

1/ A vélo ou en vélo ?

Une erreur que l’on commet souvent, faute de savoir quelle formule choisir. Pour mémo, la préposition “en” est une autre manière de dire “dans”. La préposition “à” quant à elle, renvoie à l’idée de monter sur quelque chose. Si l’on parle d’un véhicule ou d’un moyen de transport, elle se réfère donc au contenu. Vous voyagez EN train, EN avion ou EN voiture, car ces moyens de transport comportent des sièges à l’intérieur. Le vélo en revanche, ne vous permet pas de rentrer dans un habitacle, on devra alors dire À vélo.

Crédits & Montage : Laliste.net

2/ Continuer à ou continuer de ?

Aucune des deux n’est fausse, c’est le contexte qui fera l’erreur. “Continuer à” est utilisé pour une action qui vient de commencer et qui se poursuit de manière ponctuelle. “Continuer de“, pour une habitude, une action qui ne s’arrête pas dans le temps. Exemple : Ariane a continué à jouer du piano  toute la soirée VS Ariane continue DE jouer du piano (et ne compte pas arrêter : elle en fait depuis qu’elle a 5 ans tous les mercredis).

3/ Tache ou tâche ?

Une astuce imagée pour ne plus jamais faire la faute : le mot “tache” est propre et sans bavure puisqu’il ne contient pas de fioritures (comme un accent, par exemple). Le mot “tâche” lui, implique la notion de travail, de quelque chose qu’on fait scrupuleusement avec le regard attentif (l’accent circonflexe pouvant imager le sourcil relevé).

Crédits & Montage : Laliste.net

4/ En termes de ou en terme de ?

On n’écrit jamais cette expression au singulier. Il y a toujours plusieurs termes dans son usage. Attention toutefois, on abuse aujourd’hui de cette expression en faussant sa signification première : elle signifie “dans le vocabulaire de”, “dans le langage de” et non pas “en ce qui concerne”, ni “en matière de”.

5/ Quand ou quant ?

Tout dépend du contexte. Écrivez “quand” avec un D à chaque fois que vous pouvez le remplacer par : “lorsque”, “à quel moment” ou “le moment où” (Quand mon frère reviendra, on pourra partir). À l’inverse, écrivez quant avec un T pour toutes les phrases prenant le sens de “en ce qui concerne” (“Quant à moi, je préfère le thé”).

6/ Les lundis ou les lundi ?

Bizarrement, aucun jour de la semaine n’est invariable. Comme tout nom commun qui se respecte, celui-ci prend le “s” du pluriel. On dira bien “tous les mercredis, les jeudis ou les vendredis” (sans céder aux majuscules comme le font nos amis anglophones).

Crédits & Montage : Laliste.net

12 phrases que vous ne devez plus jamais dire ni écrire et les astuces pour s’en rappeler
noté 5 - 1 vote