14 insultes d’antan aussi élégantes que marrantes, à réhabiliter de toute urgence !

Montage : Laliste.net/Fond d'écran : papillondereve - Centerblog

Les insultes d’aujourd’hui manquent cruellement d’imagination, de classe et de variété. Ce n’est pas en traitant sa mère de tous les noms, son fils d’autres, ou encore en masquant sa vulgarité derrière des mots anglais qu’on réussira à se faire respecter ! Pourtant,  les insultes n’ont pas toujours été si vulgaires, et certains désuètes sembleraient même aujourd’hui, d’une terrible élégance ! A vous de les remettre au goût du jour…

1/ Orchidoclaste

Une insulte intellectuelle au possible ! Mais quand on connait sa signification, elle fait moins la fière… Ce terme a été créé par dérision à partir du grec ancien orkhis (testicule), et klastos (briser). Casse-couilles, en somme (excusez-nous de l’expression !).

2/ Gargouilleux

Ce terme médiéval pourrait sortir de la bouche de Jaquouille la Fripouille en personne ! L’insulte signifierait quelqu’un de si laid qu’il ressemble à une gargouille. Imagé.

3/ Gourgandine

Une façon terriblement séduisante de qualifier les filles de joie…

4/ Coureuse de rempart

Cette expression imagée faisait référence aux “rampardières”, des femmes qui se prostituaient dans les rues (souvent à l’époque protégées par des remparts) des villes fortifiées.

5/ Nodocéphale

Littéralement : “tête de nœud”.

6/ Coprolithe

Littéralement, ce juron aux accents savants signifie un excrément fossilisé… Voilà de quoi pavaner (et changer du “merde” habituel) !

7/ Coquefredouille

Cette insulte à la sonorité hilarante s’adresse aux personnes tournées en ridicule. Elle ferait référence à un coq qui s’agite de toutes parts, qui “frétille”.