Industrie alimentaire : 12 secrets hallucinants qu’on vous cache depuis trop longtemps

Crédits : Pixabay/5-Minute-Crafts/Montage : Laliste.net

L’industrie alimentaire nous joue des tours, et ce n’est pas nouveau. Entre les secrets (d’état) qu’elle cache sous ses packagings peu écologiques, on peut rester suspect, parfois.

Il y a de quoi retourner voir son maraîcher depuis trop longtemps délaissé quand on connaît la vérité sur les pratiques des industriels. Pommes laquées, colorants qui déteignent ou cupcakes aux fibres synthétiques, l’industrie alimentaire se ficherait-elle de nous (et de notre santé) ?

1/ Les pommes sont cirées pour les rendre plus attractives

L’industrie alimentaire se prendrait-elle pour Jean-Louis David ? Laquer ses pommes telles des cheveux gominés, voilà une technique de marketing plutôt étrange. Celle-ci permettrait de faire briller le fruit de mille feux pour attirer le client. Mais pas de cire sans chimie : la laque qui leur est appliquée est souvent élaborée à partir de dérivés du pétrole comme la paraffine. Les bonnes pommes, c’est nous, pauvres clients…

industrie alimentaire
Capture vidéo : 5-Minute Crafts/YouTube

2/ Les colorants des sodas sont ultra chimiques : la preuve, ils déteignent sur une serviette en papier !

Testez si vous osez : versez du soda coloré type Fanta dans une tasse et imbibez-en une serviette en papier en remuant bien. Votre bout d’essuie-tout risque d’en sortir tout coloré… Les colorants attirent peut-être l’œil des clients dans les supermarchés, mais pour nos pauvres estomacs malmenés, c’est une mine de produits chimiques à digérer !

industrie alimentaire
Capture vidéo : 5-Minute Crafts/YouTube/Montage : Laliste.net

3/ Des résidus de fibres synthétiques se cachent dans les muffins et cupcakes

Tentez l’expérience : passez au tamis un cupcake industriel en l’aspergeant d’eau tout en l’effritant au dessus de votre évier. Au bout du compte, il pourrait bien vous rester une substance élastique, qui semble se rapprocher des fibres synthétiques. Qu’est-ce que l’industrie alimentaire ne nous fait pas avaler…

industrie alimentaire
Capture vidéo : 5-Minute Crafts/YouTube/Montage : Laliste.net

4/ Le miel industriel est dilué avec du sirop de sucre

Pour savoir si vous allez déguster du vrai ou du faux miel sur vos tartines, répétez l’exercice suivant : versez un peu de miel dans un bol, puis de l’eau par-dessus. Remuez doucement le bol en effectuant des rotations. Si le miel se pare d’alvéoles, c’est tout gagné, vous êtes en possession d’un miel pur (sa mémoire génétique). Si au contraire le miel ne change pas d’aspect, ou présente de légères vagues, il est fort probable qu’on y ait ajouté du sirop de sucre… Changez de crèmerie, le faux miel envahit les rayons !

industrie alimentaire
Capture vidéo : 5-Minute Crafts/YouTube/Montage : Laliste.net

5/ Les glaces peuvent comporter un additif issu du rectum du castor

Les glaces industrielles peuvent contenir un additif très douteux : le castoreum, sorte de déjection provenant du rectum du castor. Cette substance permet à l’animal de marquer son territoire, pas de parfumer les glaces !

industrie alimentaire
Crédits : Pixabay/Pexels/Montage : Laliste.net

6/ Le beurre se dilue dans l’eau chaude, la margarine reste en surface

Un beurre de qualité, élaboré à partir de crème ou de lait, se mélange au contact de l’eau chaude et finit par se diluer pour fondre. La margarine, en revanche, ne se dilue pas et reste en surface, même si l’on remue comme un(e) forcené(e) ! Pourquoi ? Car celle-ci est fabriquée à partir d’huile de palme.

industrie alimentaire
Capture vidéo : 5-Minute Crafts/YouTube

Industrie alimentaire : 12 secrets hallucinants qu’on vous cache depuis trop longtemps
noté 4.2 - 5 votes