in

5 lieux qui demeurent interdits aux femmes dans le monde

Crédits: Intégrations Pinterest de l'article (mntage: LaListe)

Plusieurs hommes ont pu s’émouvoir de l’ouverture récente de clubs de fitness ou d’hôtels estampillés « women only ». Pourtant, de nombreux lieux à la surface du globe demeurent interdits aux femmes, et ce, depuis des centaines d’années. Malgré les protestations, ces exemples de ségrégation spatiale ne sont pas près de s’arrêter. On se demande d’ailleurs pourquoi certains des sites de cette liste sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO !

1/ Les stades en Iran

Pour leur épargner les cris et grossièretés de ces messieurs, les supportrices iraniennes doivent éviter les stades, quel que soit le sport. Il est en effet impossible pour une femme de suivre une compétition au sein de ces grands lieux accueillant du public.

 

Le 30 mars 2022, 2 000 femmes ont été exclues du stade de football où se jouait le match entre l’Iran et le Liban. L’interdiction avait pourtant été levée pour les rencontres de ballon rond en janvier de la même année. L’acte désespéré de Sahar Khodayari a d’ailleurs beaucoup contribué au fléchissement des autorités religieuses sur la question. Cette supportrice s’est immolée par le feu afin de protester contre une peine de prison infligée après qu’elle se soit déguisée en homme dans le but d’assister à un match de football.

2/ Le Burning Tree Golf Club aux États-Unis

Ce club très select possède son propre terrain de golf. Pour devenir membre, il faut recevoir une invitation d’un ancien, débourser 70 000 dollars et surtout ne pas être une femme. Toutefois, elles sont autorisées à entrer dans le bâtiment principal une fois par an, seulement sur rendez-vous, et dans l’unique but d’offrir des cadeaux à leur mari dans la boutique du club. La visite ne dure que quelques heures bien entendu. La raison ? Peut-être pour éviter les incidents, car toutes les toilettes de l’enceinte sont exclusivement pour hommes.

 

3/ Le mont Ōmine au Japon

Dans le cadre du bouddhisme au Japon, les monts sacrés sont interdits aux personnes impures. Cela comprend notamment les individus en deuil, les femmes qui ont leurs règles et celles venant d’accoucher. Le mont Ōmine est le dernier lieu sacré de l’archipel à ne pas avoir été transformé en parc touristique. L’endroit continue donc d’exclure les femmes. Des panneaux « No Women Admitted » sont ainsi visibles aux entrées de ce site classé patrimoine mondial à l’UNESCO.

4/ Le temple jaïn de Ranakpur en Inde

Là-bas aussi, les femmes qui ont leurs règles sont considérées comme impures. Néanmoins, contrairement au mont Ōmine, elles peuvent se rendre dans ce magnifique temple hors période de menstruation. Personne n’ira vérifier, mais on demande aux personnes de respecter les pèlerins de cet important site pour la foi jaïne. En Inde, quelques lieux religieux demeurent toutefois interdits aux femmes pour des raisons analogues. D’autres le sont néanmoins pour ne pas troubler la tranquillité des hommes ou pour leur éviter une malédiction.

5/ Le mont Athos en Grèce

Depuis 1060, cette montagne sacrée pour la religion chrétienne orthodoxe est interdite aux hommes imberbes, aux femmes, ainsi qu’aux animaux femelles (sauf les poules et les chattes, car elles ont une utilité). La raison invoquée est que ces dames pourraient tenter les 2 000 religieux qui s’y trouvent. Elles peuvent toutefois s’y rendre en rusant. Il faut alors se déguiser en homme et se faire discrètes afin de ne pas éveiller les soupçons. Donc à vous la fausse barbe pour visiter ce lieu classé au patrimoine mondial de l’UNESCO !