in

Les 4 endroits à l’atmosphère la plus étrange sur Google Street View

Crédits: Captures Google Street View intégrées dans l'article/Montage : La Liste

Google Street View est un fabuleux outil pour parcourir le monde sans bouger de chez soi. Il permet autant de faire des repérages que de s’émerveiller devant des paysages exceptionnels. Toutefois, certains endroits sont plus particuliers que d’autres. Ainsi, lorsque l’on se perd sur le site, il arrive parfois de tomber sur des curiosités qui nous font frissonner. Entre les villes abandonnées et les lieux chargés de sombres histoires, Google Street View regorge en effet d’endroits à l’ambiance si étrange qu’ils en deviennent inquiétants. Dans cette liste, on vous emmène les visiter, si vous l’osez !

1/ L’île d’Hashima au Japon

À la fin du XIXe siècle, un gisement de houille a été découvert à Hashima, une île japonaise de six hectares située à moins de vingt kilomètres de Nagasaki. L’établissement d’une mine en 1890 a alors attiré la main-d’œuvre et une véritable ville a fini par s’y développer. Au fil des ans, l’île est devenue l’endroit le plus densément peuplé de la planète (139 100 hab/km2 en 1959). Néanmoins, l’activité minière a périclité face à la concurrence du pétrole et les derniers habitants ont finalement quitté Hashima en 1974. Depuis, plus aucune âme ne vit dans les immeubles. La nature a repris ses droits et la tranquillité des rues n’est troublée que par les touristes amateurs de villes fantômes (ou plutôt d’îles fantômes). En tout cas, on n’aimerait pas se balader là-bas de nuit, surtout lorsque l’on sait que des prisonniers coréens ont été torturés sur l’île pendant la Seconde Guerre mondiale ! L’étrange promenade de jour sur Google Street View suffit déjà à faire frissonner les plus peureux d’entre nous.

Google Street View île abandonnée Japon Mishima
L’île abandonnée d’Hashima (Crédits : Google Street View)

2/ La colline des Croix en Lituanie

Voilà un endroit que les vampires doivent éviter à tout prix. Il ne s’agit pas d’un champ d’ail ou d’une mine d’argent, mais d’une colline où est réuni un nombre inimaginable de croix. Elles seraient plus de 150 000 à avoir été placées là avec d’autres objets religieux. Pour rassembler une telle collection à ciel ouvert, on imagine aisément que cela a pris du temps. Ainsi, les croyants déposaient déjà des croix dès le XIVe siècle. Toutefois, durant l’occupation soviétique (1944-1990), les autorités voyaient alors d’un mauvais œil les signes religieux et ont fait enlever les croix de la colline. Cette tentative fut néanmoins vaine, car la population finissait toujours par en remettre. Finalement, après plusieurs essais, les Soviétiques ont abandonné l’idée en 1985. Depuis, le lieu est un endroit de pèlerinage et un symbole de résistance pour les catholiques du monde entier. Toutefois, même si l’on n’est pas un vampire, on peut trouver l’ambiance un brin étrange .

Google Street View
La colline des Croix (Crédits : Google Street View)

3/ Pripiat en Ukraine

Si la ville de Pripiat ne vous dit rien, son réacteur nucléaire est pourtant bien connu : il s’agit de celui de Tchernobyl. Après son explosion en 1986, les quarante-neuf mille habitants de la localité ont été évacués. Depuis, personne n’est revenu habiter les maisons et les immeubles. Avec Google Street View, on peut se balader dans les lieux les plus flippants de cette ville fantôme, dont un étrange parc d’attractions dont l’ouverture était prévue un jour après la catastrophe. On a aussi le loisir de visiter Tchernobyl à trois kilomètres du centre-ville, sans avoir besoin de compteur GIGR et de combinaison antiradiation !

Google Street View
Le sarcophage de Tchernobyl (source : Google Street View)

4/ L’île aux poupées au Mexique

Vous êtes traumatisé par les poupées Chucky ou Annabel ? Dans le meilleur des cas, cet endroit vous aidera à vaincre votre phobie. Néanmoins, il y a de grandes chances pour que vous vous sentiez très mal à l’aise durant le petit tour virtuel de ce lieu. Dès les années 1950, un habitant de Mexico a décidé de tout quitter pour vivre en ermite sur cette île marécageuse. Pour calmer l’esprit d’une fillette morte noyée qu’il soupçonnait de hanter les parages, l’homme a entassé les poupées. La collection morbide qu’il a réussi à réunir dépasse l’entendement. Accrochés aux arbres, démembrés dans un coin, ou encore cachés dans les feuillages, ces êtres de plastique portent un œil livide sur vous. En plein jour sur Google Street View, l’île est déjà inquiétante, alors on n’ose pas imaginer l’affreux spectacle avec la seule lueur de la lune…

Google Street View île poupées étrange méxique
L’intérieur de la cabane de l’ermite (Crédits : Google Street View)