in

Les allergies alimentaires les plus courantes chez l’enfant et l’adulte

Crédits: piotr_malczyk-BrianAJackson-istock/Montage : La Liste

De plus en plus de personnes souffrent d’allergies alimentaires en France (6 % des adultes et 3 % des enfants). Toutefois, beaucoup d’autres personnes le découvriront avec l’ingestion ou le simple contact avec des aliments qui peuvent en provoquer. Or, ces allergies peuvent déclencher un éventail de symptômes importants pouvant nécessiter une visite médicale. Ils vont de l’apparition d’eczéma, de démangeaisons, d’asthme, jusqu’à des manifestations pouvant mettre en péril la vie du malade (à l’instar du choc anaphylactique). De plus, elles peuvent aussi intervenir dans le cadre d’allergie croisée, c’est-à-dire en réaction à une substance proche chimiquement d’une autre (par exemple une allergie au pollen de bouleau peut provoquer une réaction aux amandes). Nous verrons dans cette liste, les 12 allergies alimentaires les plus courantes dont il faut se méfier.

allergies alimentaires
Crédits : piotr_malczyk/istock

1/ Le poisson

Découverte souvent à l’enfance, l’allergie au poisson n’a rien à voir avec celle des fruits de mer. Elle peut être aussi provoquée par simple contact avec la vapeur de cuisson par exemple. Ses symptômes peuvent prendre la forme de manifestations cutanées, respiratoires (asthme, rhinite…) ou encore digestives. L’allergie peut même provoquer un choc anaphylactique (ou une anaphylaxie), comme lors d’une piqûre de guêpe ou d’abeille. Cette réaction qui peut être mortelle se caractérise par un gonflement du corps pouvant entraîner un œdème de Quincke et un arrêt cardiaque si la victime n’est pas prise en charge rapidement.

2/ Les fruits de mer & mollusques

40 % des allergies alimentaires dues aux fruits de mer se déclarent à l’âge adulte, ce qui doit rendre particulièrement vigilant quant aux symptômes qui peuvent être très graves. Ils peuvent, comme pour le poisson, entraîner des manifestations qui vont de simples réactions cutanées à un choc anaphylactique. Une personne peut être allergique aux crustacés (crevette, homard, écrevisse…), mais pas aux mollusques (escargots, seiche, moules…) ou inversement. Il également possible d’être à la fois allergique aux mollusques et aux crustacés.

3/ Les arachides

L’allergie à l’arachide est une des plus communes en France. Elle toucherait en effet 1 % de la population. Ses symptômes sont analogues aux autres réactions et vont de l’eczéma au choc anaphylactique. Cette allergie a aussi pour particularité de moins bien se soigner et de disparaître à l’âge adulte si on l’a contractée étant enfant.

4/ Les œufs

Les enfants sont plus souvent touchés par une allergie à l’œuf (34 % des allergies alimentaires) que les adultes (un peu plus de 1 %). Toutefois, 65 % en guérissent avant l’âge de 5 ans. Le blanc contient par ailleurs plus de protéines allergisantes que le jaune. La difficulté pour les personnes atteintes est de repérer la présence d’œufs dans les plats, car l’industrie alimentaire en utilise régulièrement.

5/ Le soja

À cause de l’émergence des régimes végétaliens et végétariens, l’allergie au soja se développe de plus en plus. Le changement d’alimentation est en effet un terrain propice pour révéler une sensibilité. Elle touche cependant moins de 1 % de la population en Europe.

Crédits : ddsign_stock-scaled/istock

6/ Le gluten

L’intolérance au gluten n’est pas à confondre avec l’allergie qui provoque quant à elle la maladie cœliaque. Elle se caractérise par une destruction de la muqueuse intestinale. Elle ne touche en revanche que 0,6 % de la population française, mais elle reste très handicapante notamment à cause de l’abondance des produits contenant du gluten. La maladie peut ne déclencher aucun symptôme visible, rendant son diagnostic d’autant plus difficile.

Crédits : BrianAJackson/istock