in ,

Les pays où les ventes de sextoys ont explosé avec les confinements

Crédits : PAVEL-IARUNICHEV-Neydtstock/isctock (montage : LaListe)

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, les ventes de sextoys ont augmenté. Entre la fermeture des lieux de rencontre et la restriction quant aux soirées à la maison, ce n’est pas la joie pour trouver l’âme sœur ou quelqu’un avec qui batifoler. Des couples demeurent en outre éloignés pendant de longues semaines. Se retrouvant davantage seuls, les Français, célibataires ou non, ont pris leur plaisir en main. Comme dans d’autres pays, l’explosion des ventes de sextoys est la preuve qu’elles ne se sont pas laissées abattre durant les confinements. Presque toutes les nations du globe ont vu la demande grimper et nous allons regarder dans cet article, chez qui la tendance a été plus marquée pendant les premiers mois de l’épidémie. 

sextoys confinements ventes
Crédits : PAVEL-IARUNICHEV/istock

Les autres raisons de l’explosion des ventes de sextoys durant les confinements

Avant de voir la liste, demandons-nous ce qui a permis une telle hausse. Bien entendu, le Covid-19 est pour beaucoup, mais il ne faut pas sous-estimer d’autres facteurs.

Comme une tendance de fond qui a débuté avant la pandémie, l’évolution des mentalités sur le plaisir au féminin a tiré les ventes par le haut ces dernières années. Les mouvements, tels que MeeToo, ont favorisé les prises de conscience. En outre, de nombreuses célébrités ont brisé des tabous sur la sexualité. Elles apparaissent en plus sur des publicités pour des sextoys, à l’image de Lily Allen pour la fameuse marque Womanizer du constructeur allemand Wow.

Cette entreprise a joué un rôle déterminant dans cette évolution. Son jouet phare est bien loin des longs morceaux de plastique triste que l’on pouvait voir sur les pages du magazine Reader Digest. Se concentrant sur le clitoris, le Womanizer utilise des vagues d’air pulsé afin de le stimuler sans contact avec la peau. Depuis, les sextoys se font plus designs et colorés, tout en s’adaptant mieux au plaisir féminin. De plus en plus d’influenceuses sur les réseaux sociaux en parlent et aident à bien choisir un vibromasseur. Commode quand l’on ne peut pas voir son amoureux, les nouveaux jouets connectés permettent de se donner du plaisir à distance, pratique pour les confinements.

La liste des pays où l’on s’est arraché le plus de jouets coquins

Les confinements ont confirmé cette révolution dans notre manière de voir les sextoys, dorénavant lus assumés et plus sexys, ce qui se traduit par une explosion des ventes dans bon nombre de pays, dont voici une liste d’exemples parlants :

1/ Italie

Premières nations européennes durement touchées par le Covid-19, l’Italie a vu ses ventes de jouets coquins bondir de 60 % durant le premier confinement. Une petite révolution dans ce pays qui reste attaché aux valeurs chrétiennes.

2/ États-Unis

Pendant la première phase de la crise sanitaire début 2020, les Américains se sont rués sur les sextoys, ce qui a donné une hausse de la demande de 75 %. Pas si puritain qu’il n’y paraît, le pays de l’Oncle Sam.

3/ Hong-kong/Chine

Première productrice de sextoys dans le monde, la Chine est pourtant un pays assez conservateur (la pornographie y est interdite). Cependant, les confinements ont favorisé l’achat, notamment en ligne, de jouets coquins. Les ventes ont bondi de 71 % à Hong-kong début 2020. Quant au marché chinois, en pleine expansion, il pèse déjà plus de 14 milliards de dollars.

4/ France

Les premiers mois où la France s’est bouclée, les achats de sextoys n’ont augmenté « que » de 40 %. Preuve de l’engouement, sur toute l’année 2020, les ventes ont plus que doublé (+ 153 %). De quoi confirmer notre réputation d’obsédé par le sexe !

5/ Canada

Durant le premier confinement, les Canadiens se sont rués sur les objets coquins. Leurs ventes ont tout simplement crevé le plafond avec une hausse vertigineuse de 130 % en quelques mois, ce qui fait d’eux les champions du monde pendant cette période ! Un bon moyen de se réchauffer quand l’on est confiné seul.e !

sextoys canards
Crédits : Neydtstock/istock

Comme quoi, le Covid-19 n’a pas eu totalement raison de notre vie (sexuelle) ! Trouvez-vous ces hausses étonnantes ? Partagez-nous votre point de vue en commentaire !