in

Quelles sont les femmes qui sont rentrées au Panthéon ?

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

4/ Germaine Tillion

Avec Geneviève de Gaulle-Anthonioz, l’ethnologue Germaine Tillion fait partie du groupe de quatre Résistants à entrer au Panthéon en 2015. Les deux femmes ne partagent pas uniquement la date de leur inhumation. Germaine Tillion a été aussi déportée en 1943 au camp de Ravensbrück. Elle a reçu un prix Pulitzer en 1947 pour son engagement durant la guerre, ainsi que le Prix de l’Humour de Résistance en 2009 pour Le Verfügbar aux Enfers. Elle a rédigé cette opérette comique durant son emprisonnement en camp de concentration pour apporter un peu de joie aux autres prisonniers.

5/ Simone Veil

Rarement une inhumation au Panthéon a été autant applaudie que celle de Simone Veil en 2018. Magistrate et femme politique de premier plan, elle porte en 1974 la loi dépénalisant le recours à l’interruption volontaire de grossesse. De plus, elle est la première personne à occuper la présidence du Parlement européen en 1979. À l’inverse de Sophie Berthelot, c’est son mari qui l’a suivi dans la crypte nationale conformément à leur souhait.

6/ Joséphine Baker

Joséphine Baker rejoindra le Panthéon le 30 novembre 2021 en devenant la première femme noire à rentrer sous la nécropole parisienne. Chanteuse et danseuse, l’Américaine naturalisée Française est tombée amoureuse de l’Hexagone durant une tournée en 1925. Elle y a joué un grand rôle dans la Résistance où elle n’a pas hésité à cacher des messages dans ses chansons et son soutien-gorge. Durant le restant de sa vie, elle a milité contre toute forme de racisme dans le monde entier, ce qui l’a rendue encore un peu plus mondialement connue.

On ne le mentionne pas souvent, mais d’autres femmes ont fait leur entrée au Panthéon en 2007. Cette année, Jacques Chirac a introduit à titre collectif dans la crypte nationale les Justes de France (les personnes non-juives ayant sauvé des juifs de la Shoah). Bien d’autres femmes méritent encore d’être inhumées dans la nécropole et l’on espère en voir de plus en plus reconnues pour leur rôle important dans l’histoire !