14 coutumes sexuelles très étranges à travers le monde

10/ Les pratiquants vaudou à Haïti

Chaque année à Haïti, au mois de juillet, se tient le festival Saut-d’Eau. Lors de cet événement, les pratiquants du vaudou, pour montrer tout l’amour qu’ils portent envers leurs dieux, se mettent nus et se roulent dans la boue où flotte des carcasses d’animaux (têtes de vaches, de chèvres…) et du sang de bêtes. Ils rentrent complètement en trans et ne savent même plus ce qu’ils font.

11/ Faire l’amour au milieu des animaux

Au Nigéria, les relations sexuelles à côté des animaux est une coutume très fréquente. Cela aurait des bienfaits sur la fécondité et permettrait d’être vraiment en communion avec la nature. Certains couples se rendent même dans des réserves naturelles pour faire l’amour au milieu  des animaux sauvages, ce qui permettrait de capter l’énergie sexuelle des bêtes et d’honorer les femmes avec plus d’ardeur.

12/ La tribu des Trobriandais

Cette tribu de l’île de Kiriwina a un vif intérêt pour le sexe. Dans cette tribu, il n’y a pas de majorité sexuelle et les enfants sont libres de disposer sexuellement de leurs corps. Par conséquent, les petites filles ont généralement leur premier rapport entre 6 et 8 ans et les garçons entre 10 et 12 ans.

13/ La polyandrie au Népal, en Chine et en Inde

Dans quelques tribus himalayennes, il est encore possible de trouver des personnes pratiquant la polyandrie. La coutume veut que des frères se partagent une seule et même femme, pour ne pas avoir à partager les terres disponibles pour l’agriculture en plusieurs petites parties, ainsi la famille peut garder de plus grandes parcelles de terre.

14/ Petit bonus

En Australie, les hommes de la tribu Walibri pour se saluer, ne se serrent pas la main mais bel et bien le pénis !

Sources