in

10 choses à savoir sur Les Anneaux de pouvoir, la série du Seigneur des anneaux d’Amazon

Cette année, les adaptations cinématographiques du Seigneur des anneaux célèbrent leurs 20 ans. Pour fêter cet anniversaire, Amazon propose sur son site de streaming une toute nouvelle série dérivée de l’œuvre de JRR Tolkien appelée Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de pouvoir. Le premier épisode est annoncé pour le 2 septembre 2022 et un autre arrivera chaque semaine. Pour se mettre l’eau à la bouche, on a écumé la Terre du Milieu à la recherche de 10 choses à savoir sur la série évènement d’Amazon.

1/ Le Seigneur des anneaux : Les Anneaux de pouvoir, une nouvelle adaptation ? Une suite ?

Les Anneaux de pouvoir se passe bien avant la trilogie du Seigneur des anneaux. Si les films se déroulent durant le Troisième Âge de la Terre du Milieu, la série se base quant à elle sur les évènements du second, soit plusieurs milliers d’années avant que Frodon quitte son trou en direction du Mordor.

L’histoire se concentre plus particulièrement sur la création des Anneaux de pouvoir (d’où le titre), dont le fameux Anneau Unique. Des personnages connus, tous incarnés par des acteurs différents de ceux des longs-métrages, vont faire leur retour. Au fil des 8 épisodes de la première saison, on aura ainsi le plaisir de retrouver par exemple Elrond ou encore Galadriel.

Les trois Anneaux de pouvoir elfiques sont montrés au début du film La Communauté de l’anneau

2/ L’héritage de la première trilogie

Si l’histoire des Anneaux de pouvoir se passe quelques milliers d’années avant les faits relatés dans Le Seigneur des anneaux, la série assure une certaine continuité avec les films, sans toutefois revendiquer ses racines afin d’éviter des problèmes de droits. La première saison a été par exemple tournée en Nouvelle-Zélande, à l’instar de la trilogie cinématographique.

Par ailleurs, l’illustrateur John Howe a été sollicité pour redonner naissance à la Terre du Milieu. Amazon aurait aussi engagé WETA Digital pour s’occuper à nouveau des effets spéciaux. Quant à Peter Jackson, le réalisateur à qui l’on doit les films, il a déclaré qu’il serait content de donner son avis sur les scripts des premiers épisodes.

3/ Une série qui bat déjà tous les records

Grand fan de l’univers de JRR Tolkien, Jeff Bezos a mis les moyens pour permettre la réalisation de la série. Amazon et son patron (qui a engagé sa propre fortune) ont aligné un budget d’un milliard de dollars pour les deux premières saisons (sur un total de cinq prévues). Une somme rondelette qui pulvérise les records établis par Games of Thrones ou d’autres séries. On parle même d’une transaction de 250 millions rien que pour les droits d’adaptation.

En outre, la bande-annonce diffusée pendant la mi-temps du Superbowl de 2022 (la grande finale du football américain) a aussi fait date. Avec 257 millions de vues en 24 heures sur les différents canaux, le teaser est le plus visionné de l’histoire après une retransmission au cours de la fameuse manifestation sportive.

4/ Un grand déménagement pour la saison 2

Pour la seconde saison, la série a quitté la Nouvelle-Zélande pour l’Écosse. La firme de Jeff Bezos y a justement installé un énorme plateau de production pour ses différents projets. Une telle structure n’existait pas dans le pays insulaire du Pacifique, ce qui posait déjà problème pour la première saison.

Les décors ont donc pris le bateau en direction du Royaume-Uni, ce qui a impliqué une perte de plusieurs centaines d’emplois en Nouvelle-Zélande. De même, le pays a pu dire au revoir aux retombées sur le secteur touristique national. Celui-ci avait déjà énormément tiré profit de la renommée des films de Peter Jackson.

5/ Une controverse d’un autre temps

Les fans du Seigneur des anneaux sont à cheval sur les détails. Dans la trilogie de Peter Jackson, nombreux sont ceux à avoir exprimé leur mécontentement face à certains choix du réalisateur néo-zélandais. On peut citer l’absence de Tom Bombadil ou le sauvetage de Frodon par Arwen avant l’arrivée des Hobbits à Fondcombe… Par la suite, les adaptations de Bilbo le Hobbit n’avaient pas arrangé les choses.

De même, pour la série d’Amazon, les puristes de Tolkien se sont agacés de la création d’un personnage, la reine naine Disa, qui n’existe pas dans les œuvres originales et qui est surtout dépourvue de barbe (les femmes naines en possèdent). Autre sujet de mécontentement pour certains fans, les acteurs noirs présents au casting. Lindsey Weber, la productrice exécutive en charge du projet, leur répond : « Pour nous, il était hors de question de proposer une adaptation de JRR Tolkien qui ne reflète pas le monde actuel », celle-ci doit en effet s’adresser « à tout le monde ».