in

10 citations célèbres qui sont pourtant totalement fausses

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

Einstein, Lavoisier, Galilée… Nous pouvons tous citer une phrase célèbre attribuée à ces grands esprits. Nous sommes toutefois loin de nous douter que bon nombre de citations d’illustres penseurs ou de héros de fictions sont totalement fausses, attribuées à tort ou encore mal traduites. On dit d’ailleurs d’elles qu’elles sont apocryphes. On vous propose de faire le tour des plus connues dans cette liste qui pourrait bien vous surprendre !

1/ « Élémentaire, mon cher Watson. » Sherlock Holmes

Conan Doyle n’a jamais écrit cette phrase dans une des aventures de Sherlock Holmes. Au gré de ses enquêtes, ce dernier prononce parfois « élémentaire » ou « mon cher Watson », mais jamais ensemble. Pourtant, ces deux éléments restent unis dans les mémoires, tant et si bien que l’on s’attend à voir cette réplique dans toutes les adaptations du célèbre enquêteur. La popularité de la citation pourrait d’ailleurs venir du premier film parlant sorti en 1929.

2/ « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. » Ben Parker

Cette fausse citation colle à la peau de Spider-Man comme s’il était pris dans une toile d’araignée. Pourtant, ce n’est pas à Ben, l’oncle du surhomme, que l’on doit la célèbre phrase. L’originale, qui n’est depuis jamais écrite exactement de la même façon, est apparue en 1962 dans la narration et n’a jamais été prononcée par un personnage : « Un grand pouvoir ne peut se concevoir qu’accompagné de grandes responsabilités ! ».

3/ « Luke, je suis ton père ! » Dark Vador

Voilà une citation assez inexacte puisqu’elle n’a jamais été prononcée dans un Star Wars. La vraie phrase prononcée par Dark Vador est : « Non, je suis ton père ». La version que l’on retient est toutefois bien plus commode pour faire des clins d’œil à l’univers créé par George Lucas.

4/ « Un petit pas pour l’homme, un grand bond pour l’humanité. » Neil Armstrong

Neil Armstrong n’a pas exactement dit ça. La transmission médiocre depuis la Lune a fait perdre un petit détail. L’astronaute a en fait prononcé ceci : « Un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l’humanité ».

5/ « Et pourtant, elle tourne ! »  Galilée

Désolé, Galilée n’a très certainement jamais prononcé cette phrase à la fin de son procès. Elle l’aurait en effet sans doute envoyé au bûcher. Elle est apparue une centaine d’années après la mort de l’astronome dans le livre Querelles Littéraires d’Augustin Simon Irailh publié en 1761.