Histoires d’amis imaginaires : 9 récits très étranges auxquels vous ne voudrez pas croire !

Montage Laliste / Crédits : Mental Illness Awareness, MotorX24 / Youtube ; Harem Malik / Flickr

Les enfants s’inventent souvent un ami imaginaire. Que ce soit un doudou ou le simple fruit de leur imagination, tous trouvent leur bonheur où ils le souhaitent. Mais parfois, ces amis peuvent devenir une mauvaise influence et ne sont autres que les conséquences d’une pathologie

1/ Ricky Cole et Vern, son ami imaginaire

Ricky Cole est connu pour avoir torturé et assassiné de nombreuses personnes. Jusqu’au jour où il a lui-même été tué par Jason Cote. Jason Cote a déclaré que Cole avait un ami imaginaire du nom de Vern. C’est lui qui aurait ordonné à Cole de tuer toutes ces personnes. Les traces de drogue retrouvées dans l’organisme du défunt n’ont pas suffi à innocenter Cote. Il sera condamné à 45 ans de prison en 2016.

2/ Rebecca et son ami imaginaire Jonathon

Rebecca, une fillette de 3 ans, parlait souvent de son ami Jonathon à ses parents. Cet ami est devenu pour elle une obsession et elle ne cessait de mentionner le placard où il se trouvait selon elle. Ses parents ne se sont pas méfiés, jusqu’au jour où la mère de Rebecca, de nouveau enceinte, décide de déménager pour trouver une maison plus grande. Quelques mois plus tard, les nouveaux propriétaires appellent le père de Rebecca. Ils lui parlent d’une trappe qui se trouvait dans le placard de sa chambre. Cette trappe contenait une boîte avec des photos et des vêtements de bébé, avec l’inscription : « Jonathon’s » (à Jonathon)…

3/ Karl-Anthony Towns et son ami imaginaire Karlito

A seulement 21 ans, Karl-Anthony Towns est devenu le 3ème joueur de basket le plus jeune à remporter un minimum de 45 points et 15 rebonds dans un match. En 2015, un magazine américain écrit un article sur le jeune homme. Ses fans se demandent à qui il parle pendant les matchs. Karl-Anthony Towns explique très honnêtement que c’est à son ami imaginaire Karlito, qui est devenu son alter ego. Karlito serait une petite voix assise sur son épaule pendant qu’il joue. Tyler Ulis, l’un des coéquipiers de Towns confirme ses dires. D’ailleurs, lorsque l’entraîneur de Towns le critique violemment, ce serait Karlito qui l’aiderait à rester calme et à ne pas répondre…

4/ January Schofield et ses nombreux amis imaginaires

January est une fillette très intelligente. À seulement 2 ans, elle avait un langage grammaticalement correct, à 4 ans, elle avait l’âge mental d’un enfant de 11 ans. Et déjà, elle avait de très nombreux amis imaginaires, à tel point que ses parents n’arrivaient plus à la suivre. Ses amis étaient d’autres fillettes, des animaux, etc. Certains de ses compagnons imaginaires lui auraient ordonné de blesser le chien de la famille et parfois même son petit frère. Sujette à de nombreux excès de rage, son père n’avait d’autre choix que de la clouer au sol. Elle faisait alors tout son possible pour se défendre, en mordant son père où elle pouvait.

À 6 ans, elle avait déjà fait des tentatives de suicide à l’école et chez elle. Très vite, on lui diagnostique une schizophrénie infantile. Son petit frère est alors diagnostiqué autiste et pourrait aussi souffrir de schizophrénie… On souhaite bon courage aux parents !

January Schofield
Crédits : Mental Illness Awareness / Youtube

5/ Anna et son amie imaginaire Jess

Lorenda et Ben emménagent dans une nouvelle maison avec leur fillette de 6 ans, Anna. Très vite, la jeune fille se met à parler de Jess, une autre fillette. Jess aurait une maison de poupées et refuserait qu’Anna joue avec. Peu de temps après, Anna ne veut plus que le chien entre dans sa chambre, car Jess en avait peur. La mère de la fillette commence à s’inquiéter et en parle à son mari qui n’y prête pas attention. Pour lui, avoir un ami imaginaire est courant pour un enfant.

Un soir, lorsque les lumières de la maison sont éteintes, Lorenda en profite pour descendre allumer des bougies dans le salon où se trouvait sa fille. En éclairant la pièce, elle aperçoit une fillette assise à côté d’Anna, qui lui caressait les cheveux et lui chantait une berceuse. La mère hurle, mais la fille l’ignore. C’est seulement quand le chien se met à aboyer que la fillette prend peur et s’enfuit. Juste avant de sortir de la maison, Jess se retourne en poussant un cri à glacer le sang et disparaît…

fillette
Crédits : mradsami / Pixabay