Harry Potter : 10 secrets de l’univers du jeune sorcier que vous ne connaissez peut-être pas

Crédits photo : Flickr

La saga “Harry Potter” fut publiée de 1997 à 2007. Depuis, le monde entier connaît le jeune sorcier, ainsi que son univers magique. Ce dernier est mis en scène grâce à de nombreux canaux artistiques : le théâtre, le cinéma, la bande-dessinée… il n’a aucun répit ! Mais malgré toutes ces formes d’art qui explorent le monde de Poudlard, êtes-vous réellement au courant de tous les mystères qui l’entourent ? C’est le moment de le découvrir grâce à ces 10 secrets de l’univers d’Harry Potter !

Attention : cet article est susceptible de contenir des révélations sur l’intrigue des livres ou des films “Harry Potter”. Ne le lisez pas si vous souhaitez tout découvrir par vous-même ! 

1/ La fortune d’Harry Potter, un des secrets bien gardés de la famille

Dans le premier volet de la saga, Harry Potter à l’Ecole des Sorciers, on apprend qu’Harry est extrêmement riche. Dans le film, le spectateur peut observer qu’une montagne de pièces d’or l’attend dans son coffre-fort de la banque Gringotts… d’où provient-elle ? Il est en fait l’héritier des gains perçus par sa famille, grâce à la vente de cosmétiques pour le corps et les cheveux ! Fleamont Potter, le grand-père d’Harry, était le créateur de cette ligne de produits magiques. Il aurait quadruplé la somme d’argent de la famille grâce à son sens du commerce. Cette facette de la famille Potter fait partie des secrets bien gardé d’Harry Potter

2/ La prédiction cachée de Sibylle Trelawney

Elle n’en est pas vraiment consciente, mais Sybille Trelawney est douée de grands dons de voyance. C’est elle qui créa la prophétie concernant la chute de Voldemort. C’est d’ailleurs pour cela que ce dernier tenta de tuer Harry lorsqu’il était bébé, car d’après la prophétie, il est le seul à pouvoir le vaincre. Toutefois, la plupart de ses prédictions sont plutôt sans utilité, ce qui la rend assez peu légitime aux yeux de tous. Mais il y en a également auxquelles on ne prête pas assez attention. Dans Le prisonnier d’Azkaban, elle est invitée à rejoindre une tablée lors du repas de Noël. Elle refuse, en s’écriant : “N’oubliez jamais que quand 13 personnes dînent ensemble, le premier à se lever sera le premier à mourir !”. Treize personnes sont effectivement en train de dîner, puisque Peter Pettigrew se cache sous forme de rat dans la poche de Ron. La première personne à se lever de table n’est autre que le professeur Dumbledore, qui meurt effectivement plus tard dans la saga…

3/ L’enfant loup-garou de Lupin

Si vous aimez cet univers, vous avez sans doute apprécié Remus Lupin, l’enfant loup-garou. Il eut une aventure avec Nymphadora Tonks et le couple a finit par donner naissance à un fils surnommé Teddy. Heureusement pour lui, il n’a pas hérité de la lycanthropie de son père, mais des dons de métamorphose de sa mère. La lycanthropie est une maladie incurable, qui transforme sa victime en loup-garou les soirs de pleine lune… On le voit bien dans Le prisonnier d’Azkaban : Lupin n’arrive pas à contrôler son agressivité à cause de cette affection.

4/ Le prénom de l’enfant d’Harry Potter et Ginny Weasley

Il s’appelle Albus Severus Potter et on l’apprend dans le dernier volet. Albus est le prénom de Dumbledore, qui a menti à Harry sur de nombreux points. Quant à Severus, c’est le prénom de Rogue, le professeur sombre et rongé par la tristesse, amoureux de la mère d’Harry et qui lui a fait payer sa mort. Pourquoi avoir choisi ces deux patronymes ? JK Rowling répond à cette question, en mettant en avant la culpabilité qu’Harry ressentirait à cause de la mort de ces deux hommes. Après la bataille finale, le cœur lourd de toutes ces pertes, il espère se faire pardonner des dégâts causés en appelant son enfant de la sorte. Même si, bien sûr, tout n’est pas vraiment de sa faute…

5/ Le Livre d’Admission, un des secrets les plus utiles dans Harry Potter

Poudlard regorge de toutes sortes d’énigmes et d’objets étranges : des escaliers qui bougent, une chambre des secrets abritant un basilic géant… mais aussi un simple livre d’admission ! Ce dernier est très utile : dès qu’une personne douée de pouvoirs magiques naît, le livre le sait. Lorsque les enfants sont assez puissants en terme de magie, la Plume de l’Acceptation note leur nom dans le livre. Il peut ainsi recenser tous les enfants sorciers, qui reçoivent ensuite leur lettre d’admission à Poudlard. C’est sans doute l’un des secrets d’Harry Potter les plus utiles pour comprendre la construction de l’univers.


< /br>