18 faits incroyables sur notre cerveau qui peuvent expliquer certains comportements (ou pas)

Capture vidéo : Les Simpsons/YouTube

Dame Nature est bien cachottière. Si l’on sait à peu près comment fonctionne son corps et son cerveau, où se trouvent ses principaux organes vitaux, il reste quelques épisodes que l’on a pu rater. Car on ne nous dit pas tout ! Ce sont avec des années d’expériences et de recherche que l’on finit par découvrir des faits différents de ceux qui étaient ancrés dans la société. Voici 18 affirmations incroyables sur notre cerveau, ce moteur bien huilé !

1/ L’amour et la haine stimulent les mêmes zones de son cerveau

Selon plusieurs spécialistes anglais, les sentiments de l’amour et de la haine activeraient les mêmes zones du cerveau. Ce dernier contient deux structures : le putamen, stimulé par les sentiments de mépris et de dégoût et l’insula, activée par l’angoisse et la tristesse. Ces deux structures seraient toutes deux aussi activées par le sentiment d’amour… Entre l’amour et la haine, il n’y a qu’un pas !

Crédits : Pexels

2/ On aurait au moins 60 000 pensées chaque jour

On aurait entre 60 000 et 80 000 pensée chaque jour, soit environ 3000 pensées par heure. De quoi faire un burn-out !

Capture vidéo : Les Simpsons/YouTube

3/ Notre cerveau ne ressent pas la douleur

Notre cerveau ne possède pas de récepteurs de douleur, il ne peut donc pas “avoir mal”. On pourrait ainsi se faire charcuter la matière grise en étant éveillé, sans en ressentir la moindre douleur ! Cela dit, on ne vous conseille pas d’essayer…

Crédits : Pixabay

4/ La méditation est capable de protéger son cerveau du déclin

Le fait de méditer permettrait de développer les replis sinueux du cortex cérébral : comme toute autre activité mentale intense, celle-ci stimulerait la genèse des branches et des connexions neuronales. Ceci permettrait de gagner de la matière grise qui compenserait la perte due à l’âge. Le fait de méditer réduirait aussi le niveau de stress, nocif pour la santé des neurones.

Crédits : Pexels

5/ La zone de notre cerveau qui gère les décisions et les émotions se développe principalement à l’adolescence

Le cerveau n’arrête pas de se développer à l’adolescence. A cet âge, il le ferait surtout au niveau du cortex préfrontal, zone activée par les prises de décisions et les émotions.

Crédits : Pixabay

6/ C’est à l’âge de 22 ans que notre cerveau est au maximum de ses performances

Le cerveau serait le plus performant à 22 ans. Ensuite, à partir de 27 ans, la pensée logique et la capacité de compréhension chutent. Ne perdez pas de temps !

Crédits : Pixabay

18 faits incroyables sur notre cerveau qui peuvent expliquer certains comportements (ou pas)
noté 5 - 1 vote