Vous aimez les films d’horreur ? Les 29 plus gros clichés du cinéma d’épouvante qui vous feront sourire

Crédits : Ziviani / iStock

Dans le cinéma, les clichés existent par centaines. Mais quand il s’agit de films d’horreur, les clichés sont encore plus nombreux… Les scènes se répètent tellement d’un film à l’autre qu’on peut en effet deviner à l’avance ce qu’il va se passer…

Clichés de films d’horreur n°1 : les prémices de la tuerie

Bien n’avant que la tuerie ne commence, le tueur avait une histoire, et généralement très sombre… Si vous l’entendez, mieux vaut partir quelques jours en vacances le temps que tout se tasse.

1/ Celui qui veut faire peur aux autres se fait toujours tuer en premier

Que ce soit sur une plage ou autour d’un feu de camp, il y en aura toujours un pour faire le malin et essayer d’effrayer ses petits camarades. Le fait est qu’il finira lui-même par se faire tuer !

Crédits : Giphy

2/ Les familles qui cherchent désespérément une maison trouvent toujours un manoir à petit prix

L’un des plus gros clichés des films paranormaux : une famille cherche désespérément une nouvelle maison et comme par magie, un manoir est à tout petit prix ! Pourquoi ? L’assassinat de toute la famille, les chaises qui tournent au plafond… Peu importe, c’est une occasion en or ! On la prend.

Crédits : Giphy

3/ Le tueur est souvent en quête de vengeance

On ne saurait donner un autre exemple que Souviens-toi l’été dernier. En effet, il arrive que les personnages principaux ne soient pas non plus des saints. Le tueur n’est donc qu’en quête de vengeance !

Crédits : Giphy

Clichés de films d’horreur n°2 : la première apparition du tueur

La première apparition d’un tueur en série est très importante. Il ne faut pas la rater et l’assassin doit ménager son entrée. Malheureusement, tout a déjà été fait, donc on copie sur le voisin…

4/ La victime est seule chez elle et elle entend un bruit. Pas de doute, mieux vaut aller voir !

Très mauvaise idée, si vous entendez le moindre bruit, allez vite vous enfermer dans votre chambre ou sortez de la maison s’il venait de l’intérieur !

5/ L’appel vient souvent de l’intérieur de la maison

Popularisé avec « Scream », le coup de téléphone du meurtrier crée une grande tension chez sa victime, mais aussi chez les spectateurs ! Surtout si l’appel provient de l’intérieur de la maison…

Crédits : Giphy

6/ Satané chat

Si vous êtes du genre à vous approcher d’un bruit suspect, vous risquez grandement de vous faire surprendre par un chat et non par le tueur ! Méfiez-vous, si le chat vous saute dessus, l’assassin est sans doute déjà derrière vous…

Crédits : Giphy

7/ Pas de réseau, pas de police !

Ce que ferait n’importe qui dans ce genre de situation, c’est d’appeler la police. Malheureusement, il n’y a jamais de réseau ou la ligne est toujours coupée. Dommage.

Clichés de films d’horreur n°3 : la course poursuite

Arrivera toujours ce moment fatidique où le tueur se trouve juste derrière vous. Il ne vous reste plus qu’à courir. Mais attention, ce n’est pas aussi facile qu’on le croit !

8/ Le tueur ne fait que marcher, mais vous rattrape toujours

Alors de deux choses l’une. Soit il connaît tous les raccourcis possibles et imaginables, soit vous ne courez pas vite du tout. Quoi qu’il en soit, vous finirez toujours par vous faire rattraper, songez donc à vous battre !

Crédits : Giphy

9/ Vos parents ne vous ont jamais dit de regarder où vous mettez les pieds ?

Que vous soyez dans les bois, chez vous, dans la rue ou dans le désert, il y aura toujours des obstacles sur votre chemin. Alors, faites attention ! Racines, escaliers, plaques de verglas… Anticipez !

Crédits : Giphy

10/ Se cacher ? Sous un lit ou dans un placard, vous pouvez oublier !

Tout est dit : se cacher est une mauvaise idée, et surtout sous un lit ! Il ne peut pas y avoir pire comme cachette…

Crédits : Giphy

11/ Sortir de la maison ? Surtout pas ! Autant aller se faire prendre au piège à l’étage

Ça aussi, il faudrait nous l’expliquer. Le tueur est dans votre maison, vous passez trois fois devant la porte, six fois devant des fenêtres… Mais non, vous préférez rester enfermé/e à l’intérieur pour être bien pris/e au piège dans un placard…

Crédits : Giphy

< /br>