in

Crypto monnaies : les 6 plus gros scandales et arnaques de l’histoire

Crédits : Tima Miroshnichenko-Worldspectrum / Pexels (montage: LaListe)

5/ Centre Tech

En 2017, Centra Tech proposait ni plus ni moins une révolution dans la manière de consommer. La jeune société présentait en effet un projet de carte. Selon les brochures publicitaires, la CentraCard pourrait servir à régler ses achats quotidiens avec des crypto monnaies. Le site internet avançait des accords avec Visa et différentes agences de régulation d’ailleurs. Des stars comme Dj Khaled en firent même la promotion.

Ainsi, 25 millions de dollars furent récoltés dans la foulée afin de réaliser ce projet que tout le monde appelait de ses vœux. Bien entendu, il s’agissait d’une arnaque. Visa démentit tout lien avec la start up, de même que les agences de régulation. Se sentant traqués, les responsables tentèrent de faire croire en la mort d’un faux PDG pour semer le trouble, en vain. La police américaine appréhenda les trois cerveaux de l’opération qui furent lourdement punis par la justice.

6/ TerraUSD — Do Kwon

En janvier 2022, un investisseur demanda au créateur de TerraUSD d’où venaient les 300 millions de dollars qui devaient servir de réserve pour protéger la crypto monnaie. Do Kwon répondit alors : « De ta mère évidemment » sur Twitter. À peine quelques mois plus tard, les valeurs des devises du développeur sud-coréen plongèrent pour s’établir à quelques malheureux centimes. Un des plus grands scandales, et peut-être même des arnaques, du monde des crypto monnaies était en route… car celles imaginées par Do Kwon figurent parmi les plus importantes du secteur.

En une semaine de terreur financière, les possesseurs des différentes devises numériques de Do Kwon perdirent plus de 40 milliards de dollars. C’est un total de 500 milliards de dollars qui partit en fumée par effet de boule de neige. Pour se représenter ce montant, c’est un peu moins que la dette publique de la Belgique. Il s’agit de loin de la plus grosse somme de cette liste sur les scandales et arnaques ayant secoué le monde des crypto monnaies !

Après le crash, de multiples juridictions se sont intéressées à Do Kwon qui demeure à ce jour introuvable. Fin septembre 2022, Interpol a émis une notice rouge à destination des services de police à travers le monde afin de l’appréhender. Do Kwon est soupçonné d’avoir monté en réalité une pyramide de Ponzi pour s’enrichir. Le principal intéressé continue à clamer son innocence sur Twitter, toujours avec sa verve un brin provocatrice.