Canicule : 10 endroits les plus chauds à travers le monde pour relativiser, non moins magnifiques

©Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

La canicule pointe le bout de son nez en France, et il fait chaud, même très chaud. Comme on n’a pas tous la chance de vivre en Bretagne, relativisons un peu la vague de chaleur estivale en nous disant que dans d’autres endroits du monde, c’est bien pire. Mais ces 10 lieux sont avant tout magnifiques !

1/ Dasht-e Kavir, Iran, 50°C

Au centre du désert de Dasht-e Kavir, en Iran, se trouve le Grand Kavir. Sa partie ouest est protégée et présente d’impressionnantes plaques de sel en forme de mosaïque.

2/ Monts Flamboyants, Chine, 66,8 °C

Petit massif de 500 mètres d’altitude, mais grande température ! La mesure est à prendre avec des pincettes, car elle n’a pas été réalisée au sol, mais grâce aux outils de la NASA. Pour la petite histoire, le fameux Roi Singe du roman Les Pérégrinations vers l’Ouest (celui qui a inspiré San Goku) aurait provoqué une chute de braises en lieu et place des Monts Flamboyants. Une Princesse aurait alors calmé les flammes avec un grand ventilateur fait de feuilles de bananier. La population, reconnaissante, la vénéra comme une déesse. Plus de feu, mais un des endroits les plus chauds du monde !

3/ Kebili, Tunisie, 55°C

55 °C ! C’est le record d’Afrique établi en 1931 et détenu par la petite ville de Kébili. Pourtant, la ville est réputée pour représenter une oasis rafraîchissante dans le désert et pas un des endroits les plus chauds de la planète…

4/ Badlands, Australie, 69°C

Des endroits chauds dans le monde, les Badlands en Australie occupent le haut du classement. Comme pour les Monts Flamboyants, la température a été estimée grâce aux appareils de la NASA. L’Australie a dû rajouter une nouvelle couleur à son nuancier pour présenter les coins les plus chauds sur les cartes de température du pays. Avec des thermomètres pareils, on comprend mieux pourquoi…

5/ Tombouctou, Mali 54°C

La ville aux “333 Saints” se surnomme aussi la Perle du Désert. Difficile de donner tord au qualificatif au vu des images. On pourrait même plutôt dire “La Perde Brûlante du Désert”…