Film maudit : 9 anecdotes et secrets de tournage sur L’Exorciste

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

5/ Une actrice investie

Mercedes McCambridge a été choisi pour doubler le démon Pazuzu afin d’éviter que la jeune Linda Blair ait à prononcer des horreurs. L’actrice a par ailleurs pris son rôle très à cœur. Guérie d’alcoolisme et ayant arrêté la cigarette, elle a replongé de sa propre volonté dans ses vices pour les besoins du film. Elle a ainsi enchaîné whiskey, cigarettes et œufs crus pour avoir la voix caverneuse qu’il fallait. Elle a même demandé à être attachée fermement à une chaise pour rendre encore plus crédibles les paroles infernales de Pazuzu. Aux anges devant un tel dévouement, le réalisateur a tout de même été terrifié par son effrayante prestation.

6/ René Magritte

L’affiche de L’Exorciste est directement inspirée de la série de tableaux L’Empire des lumières de René Magritte. William Friedkin a en effet recréé le jeu clair-obscur des toiles du peintre français pour photographier la maison des MacNeil. Cependant, un crucifix ensanglanté, tenu par la main du prêtre Karras, devait figurer sur le poster original avec l’inscription “God helps this girl”. Mais le réalisateur a rejeté l’idée, car pour lui, le mot « Dieu » ne devrait jamais être utilisé comme phrase d’accroche.

7/ Le roman

En 1950, le présentateur du jeu télévisé You Bet Your Life a demandé à un gagnant ce qu’il comptait faire avec son gain de 10 000 dollars. « Écrire un livre », a répondu l’homme. William Peter Blatty a écrit L’Exorciste grâce à cet argent. Par ailleurs, l’auteur a vendu les droits de son œuvre à la condition qu’il s’occupe du scénario et qu’il produise le film. Exigences qui ont été acceptées.

8/ Linda Blair

Linda Blair, l’interprète de la possédée, a mal vécu l’expérience. Le froid l’a notamment traumatisée, car la chambre de Regan était réfrigérée durant le tournage. En outre, son contrat stipulait que s’il devait y avoir une suite, elle pourrait y participer à la condition que son maquillage soit moins horrifique. Chose faite, car la séquelle de L’Exorciste présente une version plus adulte de l’interprète qui a grandi entre temps.

9/ Le tournage en Irak

Le tournage en Irak a été une véritable aventure. Seuls les membres anglais de l’équipe ont été autorisés à se rendre dans le pays. En effet, les États-Unis et l’Irak n’entretenaient pas de bonnes relations diplomatiques dans les années soixante-dix. En outre, ils ont dû se plier à certaines exigences, comme celle d’initier des cinéastes irakiens aux techniques avancées du septième art ou de leur apprendre à fabriquer du faux sang. Notons par ailleurs que les ruines visibles au début du film sont celles d’Hatra, en partie détruites par Daech en 2015.

Il reste tellement de choses à dire sur L’Exorciste et son tournage : un serial killer y a participé, le staff a subi de nombreuses blessures, le long-métrage est pris comme exemple par des experts pour expliquer le métier d’exorciste, le réalisateur n’est pas religieux, mais croit à la possession après avoir fait le film… De quoi faire une seconde liste. Si vous en voulez plus d’ailleurs, faites-le-nous savoir en commentaire ! Nous nous ferrons un plaisir d’écrire la suite !

Source : 1 | 2