Jeux Olympiques : 10 sports plus ou moins étranges qui ont été rayés de la liste des disciplines

Crédits : images issues de l'article/Montage Laliste.net

Les premiers Jeux olympiques modernes ont eu lieu en 1896 à Athènes, en Grèce. Si ce sont les premiers de l’époque la plus récente, ils existent depuis l’Antiquité !

Quand on connaît leur ancienneté, on ne s’étonnera pas que les JO aient évolué. Leurs règles et leurs disciplines changent au fil des années. Il est toujours amusant de s’intéresser à ce qui se faisait avant ce que nous connaissons. Voici 10 sports et disciplines qui ont été rayés des Jeux olympiques.

1/ Le saut sans élan, aux Jeux olympiques jusqu’en 1912

Cette discipline athlétique n’a rien à voir avec les sports de saut modernes. Elle était encore d’actualité aux J.O. entre les années 1900 et 1912. Il s’agissait simplement pour les sportifs de sauter le plus loin possible en longueur, en hauteur ou en triple saut, sans prendre aucun élan. Plutôt difficile ! De nos jours, le saut sans élan est intégré dans les entraînements des athlètes.

saut sans elan jeux olympiques
Crédits : morzaszum/Pixabay

2/ Le 200 mètres avec obstacles, aux JO jusqu’en 1900

Tout le monde connaît les courses de haies, durant lesquelles les coureurs doivent franchir la ligne d’arrivée après avoir sauté par-dessus des barrières. Mais vous ne connaissiez sans doute pas le 200 mètres avec obstacles… à la nage ! Il constituait aux Jeux olympiques de 1900 un véritable parcours du combattant. Les nageurs devaient tout d’abord atteindre une perche flottante, grimper dessus pour repartir ensuite à la nage, escalader deux bateaux et enfin nager en dessous de deux autres navires. Le gagnant de cette épreuve à la fois amusante et technique fut l’Australien Frederick Lane.

200 metres obstacles jeux olympiques
Crédits : skeeze/Pixabay

3/ Le tir au pigeon, en vigueur aux Jeux olympiques jusque dans les années 1900

Il s’agit littéralement d’un sport de chasse inclus dans les Jeux olympiques de 1900. Toutefois, les animaux pris pour cibles étaient de véritables pigeons vivants, ce qui a fait scandale. Environ 300 oiseaux ont été tués en tout durant l’épreuve. Le vainqueur, le Belge Leon de Lunden, en a abattu 21. Le tir au pigeon a alors été radié des JO, mais on l’a tout de même retrouvé plusieurs fois par la suite. Ces fois-ci, les pigeons visés étaient en argile…

tir au pigeon jeux olympiques
Crédits : Proadventure.co.uk Activities/Flickr

4/ Le tir à la corde, aux Jeux olympiques jusqu’en 1920

Ce jeu plutôt populaire fut au programme des JO à 5 reprises entre 1900 et 1920. Le tir à la corde avait également fait partie des épreuves des JO antiques, mais il a vite été contesté par la suite. Cette pratique durait rarement plus de cinq minutes : si aucune équipe ne franchissait la ligne, c’était celle située le plus loin de la ligne qui était considérée comme gagnante. Ce jeu a remporté un grand succès auprès des équipes de Grande-Bretagne, qui ont remporté le plus de médailles dans la discipline. Néanmoins, il a fini par disparaître définitivement des JO après plusieurs conflits entre mauvais perdants !

tir a la corde jeux olympiques
Crédits : Wikimedia Commons

5/ Le jeu de Paume, aux Jeux olympiques jusqu’en 1924

L’ancêtre de tous les jeux de raquettes est 100 % français ! Ce sport autrefois réservé à la noblesse, dispose de règles très simples : se renvoyer une balle par-dessus un filet, à mains nues ou gantées. La première mention d’une raquette date de 1505, précédée par le battoir, fait de bois. Ce dernier était utilisé lors des trois épreuves olympiques qui eurent lieu entre 1900 et 1924.

jeu de paume jeux olympiques
Crédits : SMcCandlish/Wikimedia Commons