in

10 anecdotes et secrets sur Joe Biden, le nouveau président des États-Unis

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

6/ Il est réputé pour ses gaffes

« Monsieur Obama est le premier Afro-Américain populaire qui est intelligent, s’exprime bien et est propre sur lui », c’est ce qu’a déclaré Joe Biden durant la primaire démocrate de 2008. Le nouveau président qui prendra ses fonctions le 20 janvier 2020 est réputé pour ses gaffes, ses sorties malheureuses ou propos un peu limites, ce qui d’ailleurs a constitué un angle d’attaque pour ses détracteurs. Il a même mordu le doigt de sa femme devant les caméras pendant un meeting en 2019.

7/ Il a été accusé plusieurs fois de plagiat

Le premier essai de Joe Biden pour accéder à la Maison-Blanche de 1988 s’est brutalement arrêté après trois mois quand il a été accusé d’avoir plagié un politicien anglais pour l’un de ses discours. D’ailleurs, lorsqu’il était en école de droit, le futur président des États-Unis s’était fait attraper pour la même raison. Il a aussi reconnu « des erreurs » après que quelques idées élaborées par des ONG se sont retrouvées non sourcées sur son programme de 2020.

8/ Il bégayait

C’est l’un des secrets et anecdotes qui a activement forgé Joe Biden et sa légende : petit, il était atteint de bégaiement. Il a dû batailler pour corriger sa diction, ce qui ne l’a pas empêché de rentrer dans une école de droit et d’acquérir assez d’éloquence pour se lancer en politique.

9/ Il est fan de voitures qui vont de préférence vite

Joe Biden est passionné par les voitures qui vont très vite. Il possède d’ailleurs une collection de belles cylindrées à faire pâlir n’importe quel fan de carrosseries. Elle contient par exemple une Mercedes 190 SL ou une Chevrolet Corvette de 1967.

10/ Ses manières déplacées

Même s’il a fait voter plusieurs lois protégeant les femmes en tant que sénateur et qu’il a choisi pour vice-présidente une Américaine issue de l’immigration lorsqu’il était candidat à la présidence, Joe Biden a souvent été pointé du doigt pour ses manières déplacées envers la gent féminine. Plusieurs fois il a en effet posé ses mains ou donné des baisers sur le front sans consentement. Il a même été accusé de viol en avril 2020 par une ancienne assistante, Tara Reade, ce que dément son équipe de campagne.

Même si on est très loin d’atteindre le degré de vulgarité d’un Donald Trump, Joe Biden a aussi ses travers, ses scandales et ses bourdes. On espère qu’il saura calmer les esprits au sein des États-Unis qui sont plus divisés que jamais. Il semble avoir le profil politique pour y arriver, mais aura-t-il l’aura nécessaire pour rassembler la nation ? Il a en tout cas quatre ans devant lui pour relever ce défi.