10 Choses à savoir sur les Perséides pour la nuit des étoiles filantes

©Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

Qui dit “Perséides”, dit pluie d’étoiles filantes ! Cette année, c’est durant la nuit du 12 au 13 août qu’il y en aura le plus. En attendant que le soleil se couche, nous vous proposons une liste de 10 choses que vous devriez savoir sur les Perséides !

1/ Que sont les Perséides ?

Les Perséides est le nom donné à l’essaim de météores que la terre traverse chaque année pendant l’été. Le nom vient du grec, car les étoiles filantes semblent provenir de la constellation de Persée. On les appelle aussi les larmes de Saint-Laurent, car elles tombent aux alentours de la Saint-Laurent de Rome, le 10 août.

2/ D’où viennent-elles ?

Les Perséides sont en fait les débris de la comète Swift-Tuttle (dont on parle en page deux) qui se trouvent sur la route de la terre. Durant le voyage de l’objet céleste, les vents solaires arrachent des parties de sa surface en des poussières et du gaz. En rentrant dans l’atmosphère, ces débris laissent une traînée lumineuse lors de leur désintégration et deviennent ainsi des étoiles filantes. On estime le poids total de ces poussières décomposées à 100 000 tonnes par an !

3/ Comment bien observer ces étoiles filantes ?

Si vous êtes dans l’hémisphère nord, vous êtes du meilleur côté. Évitez la lune qui éclaire le ciel nocturne. Si vous ne pouvez pas, essayez de cacher le satellite naturel derrière un obstacle comme un immeuble. Pour optimiser vos chances de voir des étoiles filantes, vous pouvez diriger votre regard en direction du nord-est à 50 degrés au-dessus de l’horizon. Si vous voyez la Petite Ourse, c’est bon signe !

4/ Comment prendre les Perséides en photo ?

Pour observer les étoiles filantes des Perséides, il vous faut avant tout le moins de pollution lumineuse possible, et bien entendu du bon matériel. Un appareil photo reflex est bien plus performant qu’un téléphone portable dernier cri. Si possible, privilégiez une pose longue sur un trépied avec une télécommande pour limiter les vibrations. N’oubliez pas une deuxième batterie, car il faut de la patience et la pose longue consomme beaucoup d’énergie. Pour plus de conseils techniques, nous vous invitons à aller jeter un œil ici ! 

5/ Pourquoi il y a plus ou moins d’étoiles filantes suivant les années ?

En 1991, au Japon, on a pu observer 450 étoiles filantes provenant des Perséides par heure. L’année 1996 a été riche en traits lumineux dans le ciel, car on a pu en dénombrer jusqu’à 400 le soir du 16 août. À l’inverse, en 2011, pas plus de 50 météores en soixante minutes n’ont été repérés dans la voûte nocturne. Les différences sont dues notamment au fait que les essaims viennent des comètes bien plus grosses. Si la terre passe dans leur sillage juste après elles, il y aura plus de débris concentrés dans la traînée.