in ,

Les 10 disciplines olympiques disparues

Si vous ne le savez pas, les Jeux olympiques d’été commencent bientôt. Cette année ils sont à Rio de Janeiro, au Brésil. Il y a beaucoup de différentes disciplines olympiques, mais connaissiez-vous ces 10 disciplines complètement folles qui ont disparu ? Elles ont été compilées par la chaîne Taupe 10.

10. La corde

Cette épreuve se trouvait dans les tout premiers Jeux olympiques modernes. Le but était de monter le plus rapidement à une corde de 15 m à mains nues en utilisant uniquement la force de ses bras.

C’était tellement dur que seuls deux Grecs ont réussi à grimper. L’année d’après, la corde a été réduite de moitié et on notait également le style. Cependant, l’épreuve a disparu.

9. La course de chevaux

On trouvait cette épreuve aux Jeux olympiques pendant l’Antiquité. C’était la plus célèbre, celle qui ouvrait les jeux. Il y en avait deux types : sur un char tiré par 4 chevaux ou sur le cheval, sans selle ni étrier. Il existait également une course de char, mais celui-ci était tiré par des poulains.

8. Le lancer à 2 mains

Cette épreuve était proposée aux Jeux olympiques de 1912. On ne lançait pas avec les deux mains, mais on lançait chaque objet (javelot, disque et poids) trois fois de la main gauche et trois fois de la main droite. Ensuite, on additionnait les meilleurs scores de chaque main. On ne reverra jamais ces épreuves.

7. Le tir au cerf courant

Cette discipline de 1908 consistait à tirer à la carabine de chasse sur un cerf en métal courant une distance de 100m. L’animal métallique n’était visible que pendant 4 secondes. Il y avait plusieurs variantes : en simple ou en équipe, coup simple ou coup double. Le but était de viser les cercles sur la bête en métal. Le cerf a été remplacé par un sanglier pour rajouter de la difficulté.

6. Le saut sans élan

Le but du jeu était de sauter le plus haut possible ou bien le plus loin possible, le tout sans prendre d’élan. Cette épreuve est apparue en 1900 aux Jeux olympiques de Paris. Ils ont également réalisé le triple saut, sans élan.