Cartographie du monde : 11 projections différentes pour représenter la Terre

Crédits photo : Wikipédia/Montage : Laliste.net

La Terre n’a pas le même angle en fonction de l’endroit où on l’observe. Au fil des siècles, la cartographie du monde n’a pas été affaire facile… Voici quelques perceptions différentes en fonction des hommes et des années.

L’humain a toujours voulu représenter son espace. Aujourd’hui, il existe de nombreuses façons de cartographier le monde. Certaines sont très utiles et toujours utilisables, au service de notre façon de percevoir le monde selon ses besoins, et d’autres, beaucoup moins. Quand certaines respectent assez bien la réalité, d’autres déforment démesurément les distances et superficies réelles. Voici une sélection d’une dizaine de cartographies du monde en fonction des années : à vous de juger !

1/ Projection de Mercator – 1569

La projection de Mercator est la plus utilisée, la carte type que l’on vous montre à l’école. Elle fait apparaître l’hémisphère Nord plus vaste que dans la réalité. On doit cette carte plane et cylindrique au géographe flamand Gerardus Mercator. C’est grâce à sa précision marine qu’elle semble s’être imposée à travers le monde. Cela dit, elle déforme quelques distances par une distorsion croissante à mesure que l’équateur s’éloigne vers les pôles (surfaces égales entre l’Afrique et le Groenland).

cartographie du monde Mercator
Crédits photo : Wikipédia

2/ Projection de Peters – 1855

Il s’agit de la projection la plus fidèle à la réalité. Il est possible de voir qu’en réalité, l’Afrique est bien plus étendue que ce qu’elle paraît dans la projection de Mercator.

Cartographie du monde projection Peters
Crédits photo : Wikipédia

3/ Projection de Mollweide/Babinet – 1805/1857

La projection de Babinet, ou de Mollweide, représente une carte elliptique et pseudo-cylindrique. Celle-ci conserve les surfaces et les angles : on l’utilise pour reproduire le globe sur des petites surfaces. Cette cartographie a été présentée par Carl Brandan Mollweide comme alternative à la projection de Mercator. C’est le français Jacques Babinet qui vulgarisa son utilisation par la suite.

cartographie du monde Babinet
Crédits photo : Wikipédia

4/ Projection de Van Der Grinten – 1904

La projection de Van Der Grinten est une cartographie du monde ni égale ni conforme. Contrairement aux projections en perspective, elle est construite de manière géométrique et arbitraire. Van der Grinten projette la Terre entière dans un cercle en conservant majoritairement les formes de la projection de Mercator et en réduisant sa distorsion. Ce sont les régions polaires qui sont soumises à une distorsion extrême.

cartographie du monde Van der Grinten
Crédits photo : Wikipédia

5/ Projection de Gauss-Krüger – 1822

Aussi appelée projection transverse universelle de Mercator, cette cartographique du monde est conforme à la surface de la Terre et cylindrique. L’axe du cylindre croise l’axe des pôles de manière perpendiculaire. Les zones polaires ne sont pas en théorie couvertes par cette cartographie, bien que le cylindre soit tangent aux pôles.

cartographie du monde Traverse Mercator
Crédits photo : Wikipédia

6/ Projection d’Ecker VI – 1906

La projection d’Eckert IV représente le monde de façon pseudo-cylindrique et de surface égale. On doit cette cartographie du monde à Max Eckert en 1906. La longueur de la ligne polaire fait la moitié de la ligne de l’équateur, et celle de la longitude est mi-elliptique.

cartographie du monde Ecker IV
Crédits photo : Wikipédia

Cartographie du monde : 11 projections différentes pour représenter la Terre
noté 2.2 - 10 vote[s]