Faut-il souffrir pour être belle ? 8 anciennes tendances beauté très douloureuses

Crédits photo : Wikipédia

À travers l’Histoire, l’expression “Il faut souffrir pour être belle” n’avait jamais eu un sens aussi réel. Pendant longtemps, les femmes ont dû altérer leur apparence naturelle pour être conformes aux canons de beauté de leur temps, et ce, au prix de leur santé, physique comme mentale.

Les canons de beauté de l’époque de nos ancêtres pourraient aujourd’hui passer pour complètement loufoques, et les femmes en souffraient énormément. Estimons-nous heureuses de vivre à une époque où toutes les morphologies sont acceptées par la société, et que les astuces pour être belles ne sont simplement que des crèmes ou mieux, des massages ! Il a fallu sacrément souffrir pour être belle, et ce ne sont pas nos ancêtres qui diront le contraire…

1/ La coutume des pieds bandés, Chine

Se bander les pieds fut longtemps en Chine, un symbole de féminité. Pour cela, il fallait endurer pendant 2 ans, et ce dès le plus jeune âge (5 ans) la souffrance des pieds bandés avant qu’ils atteignent 7 cm. On les trempait d’abord dans de l’eau chaude et des herbes médicinales, puis les orteils des petites filles (sauf le gros) étaient pliés contre la plante du pied et tenus par des bandages dans des chaussures pointues. Ainsi, au fur et à mesure, le pied était censé ressembler à un bouton de lotus. Cette pratique fut interdite par le gouvernement chinois par la suite, mais seulement en 1912… Les Chinoises se retrouvaient le plus souvent avec des orteils nécrosés ou des lésions articulaires. Environ 10% de jeunes femmes atteintes de septicémie seraient décédées à cause de cette technique.

pieds bandes chaussures pointues chine souffrir pour être belle
Crédits photo : Wikipédia/Montage : Laliste.net

2/ Le corset, Europe

Le corset apparaît pour la première fois à la cour d’Espagne à la Renaissance. Vantant un idéal de corps à la taille ultra fine et à la poitrine soutenue, cet accessoire de mode (et de torture) a modelé la silhouette de la femme jusqu’au début du XXe siècle. Pour obtenir un buste en forme de sablier, les femmes s’infligeaient bon nombre de souffrances. Le corset comprimait leurs organes et les empêchait de respirer, certaines pouvant faire des malaises à cause du manque d’air. Sans évoquer les cas de muscles atrophiés ou de côtes déplacées. L’accessoire est abandonné en 1910, mais une petite poignée de stars l’ont étonnamment remis au goût du jour…

gravure corset mode souffrance
Crédits photo : Wikipédia/Montage : Laliste.net

3/ Les gouttes de Belladone, Italie

Quand on remonte au Moyen-Âge, on apprend que la Belladone, plante très toxique, était utilisée par des sorcières qui la mélangeaient à d’autres plantes pour en faire une pommade. Cette onction leur aurait permis de voler et de voir Satan… À la Renaissance, on pressait la Belladonne pour s’en mettre dans les yeux. Véritable atout beauté des Italiennes, ces gouttes dilataient leurs pupilles et leur prodiguaient des yeux noirs plus profonds censés représenter la pureté et l’innocence. Mais la recette magique comptait son lot de dommages collatéraux. On décelait ainsi chez ces femmes des cas de strabisme, une incapacité visuelle à se concentrer, des palpitations cardiaques et même un risque de cécité.

yeux étonnement surprise souffrir pour être belle
Crédits photo : Pexels.com

4/ Le fard au plomb, Royaume-Uni

Si aujourd’hui nos canons de beauté ont bien changé, au XVIe et XVIIe siècles, toutes les femmes semblaient vouloir ressembler à la Reine Élisabeth 1re d’Angleterre. Comme elle, celles-ci appliquaient sur leur visage un fard blanc épais à base de céruse (ou carbonate de plomb) et de vinaigre. Le but était d’obtenir une peau très pâle comme la souveraine, qui tentait de camoufler les traces laissées par la variole. Malheureusement, cette astuce beauté empoisonnait les coquettes à petit feu, et provoquait des effets secondaires notoires : peau asséchée, constipation, cheveux gris, paralysie ou défaillance des organes… Souffrir pour être belle au prix de sa vie ?

reine Angleterre maquillage beauté
Capture YouTube : MARY QUEEN OF SCOTS Official Trailer Margot Robbie/Zero Media

Faut-il souffrir pour être belle ? 8 anciennes tendances beauté très douloureuses
noté 2.5 - 11 vote[s]