Faut-il souffrir pour être belle ? 8 anciennes tendances beauté très douloureuses

Crédits photo : Wikipédia

5/ Le régime à l’arsenic, Europe

L’arsenic est un poison redoutable. Saviez-vous qu’il était aussi un atout beauté à la Renaissance ? À cette époque, la mode était au front bien dégagé, les femmes s’épilaient alors le visage avec de l’orpiment (de l’arsenic jaune). Au XIXe siècle, l’arsenic se consomme en pilules et promettait aux femmes un “teint frais, des yeux brillants et un embonpoint sexy”. Malheureusement, en pilules ou pas, l’arsenic reste un poison, et les femmes de l’époque souffraient alors de diarrhée, vomissements, crampes musculaires, douleurs d’estomac, convulsions ou chutes de cheveux… Souffrir pour être belle, non merci !

 arsenic poison beauté femmes
Crédits photo : Wikipédia, Pexels/Montage : Laliste.net

6/ Les perruques au saindoux

Au XVIIIe siècle, la mode est au corset, aux jupons, au visage blanc et à la postiche XXL. Les femmes badigeonnaient aussi leurs perruques avec du saindoux, une substance blanche à base de graisse de porc, pour que leurs coiffes tiennent en place. Cette substance attirait les poux et les rats, et les femmes se voyaient dans l’obligation d’enfermer leurs postiches en cage. Question hygiène, on a connu mieux…

saindoux beurre beauté perruque
Crédits photos : Wikipédia/Montage : Laliste.net

7/ Le détecteur de défauts, USA

En 1932, Maksymilian Faktorowicz invente le Beauty Micrometer, un instrument censé repérer les défauts physiques féminins et les camoufler avec du maquillage. Objet de torture d’abord psychologique (vous êtes moche ici et là), il s’avère aussi un instrument de torture au sens propre du terme.

beauté visage souffrir pour être belle
Crédits photo : Pexels.com

8/ L’opération des pieds obèses, USA

L’intervention des pieds obèses ou la chirurgie de l’escarpin consiste à se faire injecter du gras dans le talon ou à se faire raccourcir ou retirer un orteil pour être à l’aise dans des stilettos… Cette mode débarquée des États-Unis est arrivée avec les chausseurs de luxe proposant des escarpins aux talons vertigineux complètement inhumains ! Contre nature et très douloureuse, cette opération possède des dommages collatéraux très gênants. Infections et nouvelles opérations au programme. Souffrir pour être belle ? Nous, on préfère rester à plat pour ce prix là !

talons hauts escarpins beauté
Crédits photo : Pexels.com

Alors, prête à souffrir pour être belle ? On pense connaître votre réponse…

Articles liés :

Les 10 concours de beauté les plus insolites au monde

Ces 10 choses qu’on a toujours cru venir des États-Unis, mais qui n’en sont rien

10 phénomènes déconcertants qui n’ont jamais pu être démystifiés par la science