in

10 idées reçues tenaces et croyances fausses sur les animaux

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

Les poissons rouges n’ont pas de mémoire, les paresseux sont paresseux… Ce sont souvent des choses que l’on apprend petit ou qui nous viennent des histoires et des traditions. Pourtant, il s’agit là d’idées totalement erronées. En effet, comme le prouvent les éléments de cette liste, nous sommes régulièrement en proie à de nombreuses idées reçues et à de fausses croyances concernant les animaux. 

1/ Le rouge énerve les taureaux

C’est une des idées reçues que l’on apprend sur les animaux en étant petit. Toutefois, au risque de vous décevoir, les taureaux n’ont pas une haine viscérale du rouge. Ils ont même du mal à discerner les couleurs. Les mouvements de la cape du toréador et l’environnement stressant d’une corrida sont autant d’éléments qui expliquent la rage des taureaux dans l’arène. Et l’on peut comprendre pourquoi quand on sait ce qui les attend…

2/ Toucher un crapaud donne des verrues

Si votre peur d’attraper des verrues vous empêche d’embrasser un crapaud pour trouver votre prince charmant… eh bien, rassurez-vous. Ils ne peuvent en aucun cas en transmettre. Par contre, certains d’entre eux sont venimeux, donc vous pouvez continuer à ne pas les embrasser finalement !

3/ Les poissons rouges n’ont que 3 secondes de mémoire

Nous avons l’image du poisson rouge qui tourne dans son bocal et qui oublie au fur et à mesure de ses déplacements qu’il est dans ce récipient. Pourtant, ces petites bêtes à écailles sont capables d’apprendre des choses, comme l’heure des repas, et peuvent même se remémorer d’éléments vieux de quelques mois.

4/ Les autruches cachent leur tête dans le sable

Même quand elles sont prises d’une grande frayeur, les autruches ne cachent par leur tête dans le sable, elles cherchent simplement de la nourriture très près du sol. On peut toutefois avoir l’impression en regardant certaines photos qu’elles ont la tête littéralement enfouie dans le sable, ce qui est explicable par un phénomène physique qui est similaire à celui qui crée les mirages dans le désert. Il est aussi responsable de la création des mystérieuses flaques d’eau que l’on peut voir se former sur les routes en été.

5/ Les paresseux sont paresseux

Les paresseux sont-ils vraiment paresseux ? On a rapidement fait le lien entre leur manque de vivacité et la fainéantise. Cependant, ces animaux n’ont pas vraiment le choix à cause de leur métabolisme ralenti en comparaison à celui d’autres espèces d’une taille comparable. Ils ont donc bien moins d’énergie à dépenser que d’autres et ne sont pas indolents comme on pourrait le croire.