in ,

Trump président : ses plus gros scandales et bourdes à la Maison-Blanche

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

7/ Le « Muslim Ban »

Un des premiers scandales à avoir secoué la Maison-Blanche de Donald Trump a été le « Muslim Ban ». Dès 2017, ce décret présidentiel a exclu plusieurs pays musulmans des programmes d’immigration. Attaquée plusieurs fois en justice, sa troisième version est en fin de compte acceptée en 2018.

8/ De très nombreuses affaires

En décembre 2018, des journalistes ont dénombré 17 enquêtes en cours impliquant Donald Trump. Allant de plaintes d’agressions sexuelles à des soupçons de financements de campagne occultes, un certain nombre de ces accusations attendent la fin de son immunité présidentielle pour trouver leur dénouement.

9/ La fameuse déclaration de revenus

La déclaration de revenus de Donald Trump a fait couler beaucoup d’encre. Nouvellement élu, il a en effet refusé de se plier à la tradition qui veut que les présidents partagent leur avis d’imposition par souci de transparence. Le document reste toujours inconnu faisant craindre des conflits d’intérêts ou d’autres choses peu avouables.

10/ Les attaques contre ses adversaires

Si le racisme latent de Donald Trump n’est plus un secret pour personne, ses attaques sont impressionnantes de par leur brutalité. Le milliardaire est d’ailleurs particulièrement féroce envers ses adversaires politiques femmes qui sont issues des rangs des minorités visibles. Bien qu’elles soient majoritairement nées aux États-Unis, il les a invitées à « retourner » dans leur pays. Décomplexé, il a aussi appelé « Pocahontas » la sénatrice aux origines amérindienne, Elizabeth Warren.

11/ De l’eau de javel contre la Covid

Devant plusieurs médecins, Donald Trump a préconisé l’injection d’eau de javel pour soigner les malades du Covid-19. Fin connaisseur des UV, il a même proposé une curieuse thérapie à base de lumière forte. Rappelons aussi qu’il a prédit la fin de l’épidémie en avril 2020.

12/ Les démissions et renvois en pagaille

De nombreux départs ont marqué l’administration Trump. Entre sa rentrée en fonction et le 18 novembre 2020, ils ont été 44 à avoir démissionné ou être remerciés.