in ,

Trump président : ses plus gros scandales et bourdes à la Maison-Blanche

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

13/ L’écologie

Connu pour ses positions climatosceptiques, Donald Trump a mis ses pouvoirs au service de ses convictions. Dès 2017, il a émis la volonté de sortir les États-Unis des accords de Paris. Entre les détricotages des acquis environnementaux de Barack Obama et ses préférences envers les industries polluantes, le président a eu à cœur de négliger le combat pour limiter le dérèglement climatique.

14/ Rocket-man

Ses altercations avec la Corée du Nord nous ont bien fait peur en 2017, faisant craindre une guerre. Avant de se rencontrer et faire (un peu) la paix, les deux dirigeants se sont livrés par médias interposés à une escalade inquiétante afin de savoir qui avait “le plus gros bouton nucléaire”.

15/ Selon lui, il mériterait le prix Nobel de la paix

Pourquoi ? « Pour plein de choses », répond Donald Trump. Toutefois, pour le président américain, l’attribution du Nobel de la paix n’est pas faite de « manière honnête ».

16/ Sa sympathie envers les mouvements suprématistes

« Il y a des gens bien des deux côtés », c’est ce qu’a annoncé Donald Trump en 2017 après la mort d’une manifestante antiraciste qui a été écrasée par une voiture folle conduite par un adorateur d’Hitler. Après deux jours de silence, il avait pourtant condamné les violences racistes dans la ville de Charlottesville avant de finalement remettre dos à dos suprématistes et militants contre le racisme.

17/ « Il me faudrait 11 780 voix »

Essayant par n’importe quel moyen de gagner les élections de 2020, Donald Trump a demandé au secrétaire d’État de Géorgie de trouver 11 780 bulletins de vote en sa faveur. La conversation téléphonique entre les deux hommes a été enregistrée.

18/ Les évènements de Capitol Hill

Durant les derniers jours de son administration, une manifestation pro-Trump soutenant sa croisade contre les résultats des élections a dégénéré en un assaut contre le Capitole à Washington. Entre démissions en pagaille, suppressions de ses comptes sociaux, prise de distance de ses soutiens et procédure de destitutions des démocrates qui l’accusent d’avoir encouragé les violences, le milliardaire finit son mandat d’une manière tragiquement tonitruante.

Et dire que cet homme avait les codes pour lancer des ogives nucléaires ! En voyant cette liste, on se dit que la fin de la présidence de Donald Trump ne signe pas l’arrêt des scandales et énormes bourdes du magnat de l’immobilier. Toutefois, on préfère qu’il les fasse sans le gros bouton rouge sous les doigts !