in

Vignettes et albums Panini : 8 anecdotes étonnantes sur les fameux autocollants

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

Vous avez très certainement déjà eu des vignettes ou des albums Panini entre vos mains étant enfant. Toutefois, connaissez-vous l’histoire de l’entreprise italienne qui les a créés ? Établie en 1961 par les frères Panini dans la ville de Modène, au nord-ouest de Bologne, la fabrique d’images a depuis conquis les cours de récréation aux quatre coins du globe. Les fameuses vignettes déclenchent même chez les adultes une furieuse envie d’échanger leurs doublons à chaque Coupe du monde de football. Retour dans cette liste nostalgique sur 10 anecdotes et faits étonnants concernant les célèbres autocollants Panini.

1/ Les premiers autocollants Panini

Les frères Panini se sont inspirés de l’engouement des petits Italiens autour des images de footballeurs trouvées dans les tablettes de chocolat dans les années 50. Après plusieurs échecs concernant des collections dédiées aux plantes par exemple, ils ont finalement rencontré le succès avec leur premier album sur le foot sorti en 1961. Dix ans plus tard, la marque s’est internationalisée et a fini par rentrer totalement dans l’histoire des cours de récréation.

2/ Les vignettes Panini old school

Les premières pochettes coûtaient uniquement 5 centimes d’euro en Italie ! Quant au livret, il était vendu avec un tube de colle, car les vignettes en étaient dépourvues à l’époque.

3/ Les albums Panini, des objets de collection

Aux enchères, certains albums de collection peuvent atteindre des sommes astronomiques. Ce fut le cas du premier exemplaire ayant été dédié à une coupe du monde de football, en 1970, à Mexico. Signé par la star brésilienne du ballon rond Pelé, il a été vendu pour plus de 12 000 euros !

4/ La Fifimatic, la machine secrète

La machine assurant la répartition aléatoire des autocollants est une innovation que l’on doit aux frères Panini. Le nom de l’invention, Fifimatic, fait référence à l’appellation donnée aux vignettes (fifi) par les enfants de Modène, ville où se situe la fabrique historique Panini. Avant sa création, on utilisait de vieilles machines à faire tourner le beurre, ou on les jetait simplement en l’air ou sur un mur pour les mélanger.