in

Interdictions en Corée du Nord : 15 activités banales prohibées par la loi

Crédits : Victoria_paint / Pixabay (montage: LaListe)

Des interdictions de pratiquer certaines activités pour le moins banales chez nous, qui s’avèrent une atteinte aux lois en Corée du Nord. On marche sur la tête…

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) est mondialement connue pour être la nation la plus fermée de la planète, même s’il est possible de s’y rendre suivant la période. Kim Jong-un dirige son peuple à la baguette, à coups de propagande et de répression. Pourtant, au fur et à mesure des années, malgré une dictature féroce, les langues se délient. Résultat, on finit par savoir beaucoup de choses sur ce pays, toutes plus étonnantes les unes que les autres. Voici quelques interdictions plutôt insolites en Corée du Nord…

1/ Froisser ou plier un journal

Si un jour vous vous retrouvez en Corée du Nord et que vous avez entre les mains un journal où se trouve une photo du leader du pays ou de ses prédécesseurs, ne vous avisez jamais de le froisser, ou pire, de le plier. Ceci est considéré comme un « énorme » crime, surement vu comme une forme d’irrespect. Un acte passible de la peine de mort, tout simplement !

froisser un journal en Corée du Nord interdictions portrait leader
Crédits : Pixabay

2/ Porter des jeans

Les jeans bleus sont interdits en Corée du Nord, tout bonnement parce que le régime les considère comme un symbole de l’impérialisme américain. Il faudrait peut-être que quelqu’un se dévoue et aille expliquer à Kim Jong-un que la plupart des jeans de notre temps sont fabriqués en Chine, pays communiste, et ne représentent donc pas vraiment un signe d’une éventuelle subversion américaine.

3/ S’appeler Kim

Comment voulez-vous être un dictateur craint et respecté si même le plus insignifiant des paysans a le droit d’avoir le même nom que vous ? Il est donc interdit de s’appeler Kim depuis le premier chef d’État qui possédait ce nom. En 2011 ainsi, juste avant que Kim Jong-un ne devienne solennellement le leader suprême du royaume ermite, les autorités du régime ont fait le tour du pays afin de demander (ou plutôt d’exiger) aux personnes portant le même nom de le changer.

4/ Pratiquer une religion

Théoriquement, en Corée du Nord, tout le monde a le droit d’exercer une religion. C’est même écrit noir sur blanc dans la constitution ! Mais dans les faits, la liberté religieuse n’existe que dans les textes de loi et figure parmi les nombreux interdits en Corée du Nord. Le but de la nation nord-coréenne est d’éliminer tous les croyants ou de les convertir à l’idéologie socialiste athée.

Quiconque refuse, peut se faire emprisonner, bannir ou déporter dans un endroit isolé. Quant aux responsables religieux, ils ont le droit à une exécution en bonne et due forme. Depuis l’instauration du régime communiste en 1953, plus de 450 000 religieux pratiquants ont d’ailleurs mystérieusement disparu. Probablement enfermés ou tués secrètement.

pratiquer une religion interdictions en Corée du Nord loi
Crédits : Pexels

5/ Choisir son métier

En Corée du Nord, si vous souhaitez devenir photographe ou mannequin, cela risque d’être compliqué hélas ! Si votre père est fermier, alors vous serez fermier. S’il est ouvrier, alors vous serez ouvrier. Et ne pensez pas à essayer de changer de travail. En outre, il n’y a aucune retraite, car quand l’état vous a assigné un emploi, c’est durant toute votre vie que vous allez servir à ce poste le régime communiste nord-coréen.

6/ Avoir une voiture

Tous les touristes qui reviennent de Corée du Nord le disent. S’il y a bien un truc sympa là bas, c’est le calme et l’absence de circulation sur les routes. En effet, les Nord-Coréens n’ont pas le droit de posséder ou de conduire une voiture. Il n’y a même pas de feux de signalisation sur la plupart des voies de circulation d’ailleurs. Uniquement les membres influents du parti communiste et les amis de Kim Jong-un ont le privilège de détenir un véhicule motorisé. Pour les autres, il faut donc se déplacer en vélo ou utiliser les transports en commun.

7/ Accéder à internet

Tout bon dictateur qui se respecte le sait, afin de maintenir efficacement une population sous ses ordres, il faut commencer par l’empêcher de voir ce qu’il se passe ailleurs dans le monde. Ainsi, en Corée du Nord, quasiment personne n’a le droit d’accéder à internet. Rien que pour utiliser un ordinateur, vous devez présenter une autorisation spéciale. Seuls de rares membres de l’élite nord-coréenne en détiennent, dont les hackers du régime qui se livrent à une véritable guerre sur internet avec les Occidentaux.

Une fois en face de l’écran, vous ne pourrez même pas aller sur Facebook ou YouTube. Vous allez plutôt atterrir sur une sorte d’intranet appelé Kwangmyong. Un réseau complètement fermé qui ne vous donne accès qu’à des sites nord-coréens de propagande à la gloire du leader suprême ! Quant à vos mails, ils ont été sans doute déjà ouverts avant même que vous ne les receviez.

PC ordinateur portable éteint
Crédits : Pixabay

8/ Regarder une chaîne de télévision étrangère

En Corée du Nord, il est difficile pour les couples de se disputer pour la télécommande. À la télévision, il n’y a en effet que trois chaînes. Deux d’entre elles ne marchent que le week-end. Le dernier canal de diffusion est le principal de Corée du Nord. Mais celui-ci émet des programmes uniquement cinq heures par jour. Le reste du temps, il est impossible de regarder la télévision.

Si par hasard vous tentez de jeter un œil à une chaîne étrangère ou une émission venue d’une contrée lointaine, vous risquez de vous faire… fusiller. En novembre 2013 en effet, 80 personnes ont été exécutées publiquement, car elles avaient visionné des programmes de Corée du Sud, une nation aussi très surprenante, avec des DVD.

9/ Téléphoner à l’étranger

Depuis que l’entreprise égyptienne Orascom a installé un réseau de téléphonie mobile en Corée du Nord en 2009, 10 % de la population possède un portable. Un chiffre faible à cause du salaire moyen d’un nord coréen qui est de 50 €. Un montant définitivement trop petit pour s’offrir un smartphone. De plus, le régime de Pyongyang est fait de telle sorte que tout est fourni aux habitants pour qu’ils n’aient rien à acheter. Bien entendu, un portable n’est pas compris dans le package. Les Nord-Coréens consomment donc quasiment tous la même chose.

Au final, un téléphone portable est de toute façon peu utile dans le royaume ermite. De fait, le pays ne dispose d’aucun réseau 4G, encore moins de Wi-Fi gratuit dans les cafés. En outre, contacter quelqu’un de l’étranger fait partie des nombreuses interdictions aux yeux de la loi en Corée du Nord.

10/ Quitter la Corée du Nord

Les Nord-Coréens n’ont pas le droit de quitter leur pays sans autorisation officielle. Mais peu importe la raison, il est généralement difficile d’obtenir un ticket de sortie. Et pour ceux qui essayeraient de passer de force, c’est clairement du suicide. Des mines antipersonnelles accompagnées de 1,5 million de gardes surveillent quotidiennement les frontières russes et sud-coréennes.

Néanmoins, certains sujets de Kim Jong-un peuvent suivre un cursus universitaire en Europe. D’ailleurs, le dirigeant communiste a lui-même étudié à l’étranger. À la fin des années 90 en effet, il a intégré l’international School of Berne à Gümligen en Suisse.

valise vacances partir
Crédits : Pexels

11/ Regarder un film pornographique

Sur 193 États à travers le monde, le visionnage de films pornographiques est autorisé dans seulement 46 pays, tandis que cela est formellement illégal dans 91 nations. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que la Corée du Nord fasse partie de ces États où la pornographie est prohibée par la loi nord-coréenne. La punition est grave, les personnes se faisant attraper devant un long-métrage affriolant risquent la peine de mort.

12/ Choisir sa coupe de cheveux

Pour les hommes, tout comme pour les femmes, il existe un certain nombre de coupes de cheveux réglementaires. Au total, les hommes ont le choix entre dix styles différents. Le cas est particulier pour les femmes qui disposent de dix-huit coupes. Par ailleurs, certaines sont réservées aux femmes mariées, d’autres aux célibataires. En Corée du Nord, les autorités accordent une grande importance aux coiffures des habitants. Le pouvoir a même déjà lancé une campagne contre les cheveux longs pour ces messieurs.

coupe de cheveux interdictions Corée du Nord
Crédits : Pexels

13/ Boire du Coca

Aujourd’hui, il n’existe plus que deux nations dans le monde ne commercialisant pas du Coca Cola : Cuba et bien évidemment la Corée du Nord. Les breuvages du géant des sodas sont formellement interdits par la loi du régime de Pyongyang. En revanche, quelques canettes parviennent à s’infiltrer dans le pays et à se vendre sur le marché noir. Mais s’en ouvrir une est très risqué bien entendu.

14/ Jouer de la musique

En Corée du Nord, la musique est contrôlée par l’État. Plus précisément, toutes les chansons doivent glorifier et honorer le système communiste. Difficile alors pour les artistes de s’exprimer comme ils le souhaitent (cela vaut pour la population en général). Notre musique occidentale est considérée comme un crime contre le régime. Pour éviter de ne pas se faire exécuter, mieux vaut donc s’abstenir d’écouter de la musique d’Europe ou d’Amérique.

15/ Boire de l’alcool

La population nord-coréenne n’est pas vraiment autorisée à consommer de l’alcool, sauf pour les jours spéciaux. Un responsable militaire a été exécuté en 2012 pour avoir un peu trop fait la fête aux yeux de Kim Jong-un. Son erreur fatale ? Avoir forcé sur la bouteille lors d’une période de deuil national d’une durée de 100 jours, rendant hommage au père du dictateur.

Pendant cette période de recueillement par ailleurs, toute relation sexuelle et toute consommation d’alcool était formellement interdite. Selon les rumeurs, le dictateur aussi sanguinaire que son père ne voulait plus aucune trace de ce fonctionnaire. Il a donc choisi de le condamner à mort… en lui lançant un obus de mortier.

Des interdictions insolites en Corée du Nord complètement tirées par les cheveux (avec une coupe de cheveux approuvée par le régime bien entendu) !

bières interdit de boire de l'alcool en corée du nord
Crédits photo : Matan Segev / Pexels

Vous avez aimé ces drôles d’interdictions imposées en Corée du Nord ? Vous allez alors aimer :

Objets confisqués par les aéroports : 20 articles plus ou moins insolites qui n’ont pas passé la douane

Lieux interdits au public : 10 endroits à travers le monde que vous ne pourrez pas visiter

Prénoms interdits par la loi : 20 parents qui se sont fait recaler par les autorités, et heureusement