10 photographies alarmantes qui illustrent la fonte des glaciers

©Captures Pinterest intégrées dans l'article

La fonte des glaces causée par le dérèglement climatique n’est plus un secret pour personne. En effet, les chiffres donnent le vertige : 28 000 milliards de tonnes de glaces ont fondu entre 1994 et 2007. Les glaciers paient ainsi un lourd tribut qu’il est possible de constater avec des photographies saisissantes avant/après. Ces clichés documentent de manière spectaculaire le recul des fronts des glaciers et leur fonte. En voici 10 exemples qui font réellement réfléchir.

1/ Glacier Grinell, États-Unis, 1920-2008

Situé dans le Montana, le glacier Grinell fait partie du parc national des Glaciers dont il occupe le centre. Sa superficie a diminué de 40% et il devrait totalement disparaître en 2030 si les pires scénarios élaborés par les glaciologistes venaient à se concrétiser.

2/ La Mer de Glace, France, 1900-2009

Le glacier, situé sur un versant du Mont-Blanc, a perdu 120 mètres d’épaisseur entre 1905 et 2005. Et si l’on remonte à 1830, la Mer de Glace a perdu 2,5 km de longueur. Pour rendre le site praticable pour le tourisme, il aura fallu rajouter 430 marches en 100 ans pour que les visiteurs puissent descendre à sa surface.

3/ Glacier Muir, Alaska, 1941-2004

La hausse des températures en Alaska est en moyenne deux fois plus élevée que dans le reste des États-Unis, et le glacier Muir en est le triste témoin. Entre 1892 et 1980, il aurait perdu 32 kilomètres de longueur, tandis qu’il aurait perdu 800 mètres d’épaisseur entre les années quarante et 2004.

4/ Glacier Blomstrandbreen, Norvège, 1928-2017

Le glacier de Blomstrandbreen est situé dans la région de Svalbard qui est connue pour abriter les villes les plus au nord du monde. Selon le photographe Christian Åslund, qui est l’auteur du cliché le plus récent, il aurait perdu 35 mètres par année entre 1928 et 1960, et depuis, la fonte s’accélérerait encore.

5/ Glacier Shepard, États-Unis, 1913-2005

Entre 1966 et 2005, ce glacier situé dans l’État du Montana aux États-Unis aurait perdu 56 % de sa surface. Aujourd’hui, il n’a plus la surface minimale pour être considéré comme un glacier actif. Il ne reste de sa grandeur passée que des photographies.