10 spécialités culinaires emblématiques dont vous ignorez certainement l’amusante histoire

Montage : LaListe.net via Piktochart

Les spécialités culinaires traditionnelles jouent avec notre sens des conventions ! Connaissez-vous la véritable histoire qui se cache derrière vos plats et mets préférés ? On parie que vous allez être étonné(e) !

L’omelette norvégienne n’a rien de norvégien, le hamburger est tout sauf américain et quant au Paris-Brest, il rend hommage à la course cycliste du même nom. Derrière beaucoup de spécialités culinaires populaires, se cache une histoire plutôt amusante. Voici une sélection de 10 plats emblématiques dont le nom évoque une histoire insolite pour le moins anecdotique.

1/ L’omelette norvégienne, ni omelette ni norvégienne

Historiquement, l’omelette norvégienne serait un dessert français créé à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1867 à Paris, inspiré des recherches du physicien américain Benjamin Rumford, qui découvrit que le blanc d’œuf cuit se révélait être un excellent isolant. La recette consiste à poser une glace sur une génoise, l’ensemble recouvert de blancs d’œufs, puis cuit au four. On peut toutefois comprendre la référence nordique qui se cache derrière ce plat glacé bien de chez nous !

specialite culinaire omelette norvegienne plat gateau glace
Crédits photos : Flickr

2/ Le hot-dog, un petit chien chaud ?

Ce sont les immigrés allemands, friands de leur saucisse de Francfort, qui auraient répandu le hot-dog aux Etats-Unis. La légende raconte qu’un vendeur de saucisses new-yorkais, ayant pour habitude de servir ses saucisses chaudes avec une paire de gants pour éviter à ses clients qu’ils ne se brûlent, demanda un jour à un boulanger de lui fabriquer des petits pains. Il déposa sur ceux-ci la fameuse saucisse, manquant ce jour-là de gants.

Le terme “hot-dog” ferait allusion au teckel, ce chien rapporté lui aussi par les immigrants allemands. Souvent comparé à une saucisse, il aurait donné son nom à celle vendue dans la rue, pour se moquer de l’origine douteuse de la viande.

hot dog spécialités culinaires
Crédits photos : Pixabay

3/ Le hamburger, 100 % allemand

La recette du hamburger aurait été importée aux États-Unis par des immigrés allemands vers la fin du 18e siècle. Il s’agissait à l’origine du plat servi sur les lignes de la Hapag, compagnie maritime reliant Hambourg aux USA. La recette consistait à mélanger un steak de bœuf salé avec des oignons et de chapelure, et parfois fumé, pour être conservé durant la traversée maritime. Le mot « hamburger » fait simplement référence à la ville où il est né, traduction allemande de « Hambourgeois », habitant d’Hambourg.

piqûres de moustique
Crédits : Pixabay

4/ Le croissant, pas si français que ça

Le croissant, incontournable de notre petit déjeuner tricolore, ne serait pas si français que ça. La viennoiserie en forme de demi-lune semblerait être originaire de la ville de Vienne, en Autriche. C’est suite au passage des Ottomans en 1683 dans la ville, que le croissant aurait vu le jour. Après plusieurs semaines de siège, les troupes ottomanes sont chassées d’Autriche. Pour célébrer cette victoire, les boulangers inventent alors une viennoiserie en pâte feuilletée modelée en croissant de lune, astre visible sur le drapeau de l’empire vaincu, blanc sur fond rouge.

croissants spécialités culinaires vienne
Crédits photos : Pixabay

5/ Le Paris-Brest, une roue de vélo à la crème

C’est à l’occasion de la première édition de la course cycliste Paris-Brest-Paris, parcours de 1200 km créé en 1891 par le français Pierre Giffard pour promouvoir l’utilisation du vélo, que Louis Durand, pâtissier parisien, créa le petit gâteau bien connu des estomacs gourmands. En forme de roue de bicyclette (certains pâtissiers minutieux confectionnaient même les rayons), ce petit clin d’œil historique passe aujourd’hui peut-être inaperçu des fines bouches…

spécialités culinaires Paris Brest gâteau
Crédits photos : Wikipedia


< /br>