in

Les exoplanètes les plus dangereuses et inhospitalières de l’espace

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

L’espace est déjà en soi un endroit peu accueillant. En effet, entre les rayonnements solaires mortels et les avaries qu’il vaut mieux éviter, les raisons qu’un voyage stellaire se finisse mal sont nombreuses. Par ailleurs, il y a des planètes qu’il vaut vraiment mieux s’abstenir de visiter… à moins d’avoir par exemple un solide parapluie pour se protéger d’une pluie de rochers. On fait le tour dans cette liste des pires exoplanètes découvertes dans l’espace, celles qui sont tellement dangereuses et inhospitalières qu’elles défient l’imagination des auteurs de science-fiction.

1/ CFBDSIR2149 — pour celles et ceux qui aiment la solitude

S’il y a une planète qui mérite son appellation, c’est bien CFBDSIR2149. Le mot grec planḗtēs  signifie en effet « errant » ou « vagabond » et sied à merveille à cet astre situé à une centaine d’années-lumière de la Terre. Les scientifiques ont deux hypothèses pour expliquer la formation de ce curieux corps céleste isolé. La première est que cet astre serait en réalité une naine brune, c’est-à-dire une « étoile » qui n’a pas la masse nécessaire pour créer les réactions nucléaires afin de devenir un soleil. La seconde théorie stipule que CFBDSIR2149 serait une planète éjectée d’un système. Quoi qu’il en soit, cet astre vogue tristement seul dans l’espace. Il vous faudra d’ailleurs bien vous équiper pour profiter du silence infini du lieu, car la température à la surface avoisine les 430 °C.

2/ Kepler-10b — une surface de magma

Des bottes résistantes sont à prévoir pour gambader à la surface de Kepler-10b. D’un gabarit semblable à notre bonne vieille Terre, elle est en effet recouverte de lave en fusion capable de faire fondre le fer ! Prenez donc des habits légers, car avec une température avoisinant les 1500 °C, on a rapidement fait de transpirer. Par ailleurs, un petit encas pour la route est le bienvenu pour le trajet (560 années-lumière). De plus, vous allez aussi très vite prendre de l’âge, parce que Kepler-10b tourne autour de son soleil en 20 h seulement. De quoi prendre 8 ans en une semaine, mais sans prendre une ride !

3/ HD 189773 b — une petite brise de verre

Vous aimez qu’une petite brise vous caresse gentiment le visage ? HD189773b devrait vous plaire. Située à quelque 63 années-lumière, cette planète bleue peut séduire avec sa température estivale proche de 1000 °C. En outre, les scientifiques pensent qu’avec la composition de son atmosphère et une telle chaleur, il pourrait pleuvoir des grains de verre avec des rafales de vent… à 6 500 km/h !

francetfv-education-logo-mini éducation