Les 5 langues les plus insolites au monde

Crédits: Unsplash et Pixabay / Montage La Liste

Nous avons répertorié pour vous la liste des langues les plus originales. Attention, dépaysement garanti ! Quelle sera la langue que vous trouverez la plus insolite parmi cette liste ?

Vous vous débrouillez pas mal en anglais ? Vous avez baragouiné en espagnol quelques heures par semaine au lycée ? Vos échanges scolaires outre-Rhin vous ont permis de vous améliorer dans la langue de Goethe ? Si vous avez répondu oui à au moins une de ces questions, il est probable que vous vouliez donner de la fraîcheur à votre répertoire linguistique. Que vous soyez à la recherche d’un véritable challenge ou simplement démarquer votre CV des autres grâce à une langue insolite, vous êtes au bon endroit !

1/ Le xhosa, une langue à clic

Vous vous demandez sûrement où peut bien être parlée une langue avec un nom aussi inhabituel, alors on va vous aider un peu. Si on vous dit Nelson Mandela, vuvuzela ou Big 5 ? Vous l’aurez deviné, le xhosa est une des 11 langues officielles d’Afrique du Sud. Oui, ça laisse le choix. Cette langue possède plusieurs particularités qui font d’elle une langue insolite.

Elle est d’abord ce qu’on appelle une “langue à clics”. C’est-à-dire qu’en plus des voyelles et des consonnes, les locuteurs ont à leur disposition une palette de 18 claquements de langues différents. Oui oui, vous avez bien lu ! Ils ressemblent pour la plupart à ces tics de langages agacés ou au son que l’on produit quand on appelle un cheval. Sauf qu’il faut les prononcer en même temps que la voyelle. En plus de cette drôlerie phonétique, cette langue bantoue est dite “agglutinante“.

Là où nous mettons toutes sortes d’articles avant et après les mots pour les relier entre eux ou indiquer leur rôle dans la phrase, les langues agglutinantes ajoutent simplement des affixes, des préfixes et des suffixes. Cela signifie qu’un mot (à rallonge) en xhosa, peut être égal à une phrase dans notre langue. Cela donne des expressions complètement intraduisibles en français ! Comme si cela ne suffisait pas, le xhosa est une langue tonale. Nous y reviendrons dans le point suivant. Si son exotisme vous intéresse, accrochez-vous, car ni la grammaire ni la prononciation ne sont des jeux d’enfants…

Nelson Mandela unsplash
Crédits: Unsplash

2/ Le hmong-mien, un apprentissage de toute une vie

Changeons à présent de continent ! Votre vol pour la province du Sichuan en Chine vient d’atterrir, vous êtes fin prêt/e à visiter les cascades et les vertes montagnes. En plus, vous avez choisi LV3 mandarin au lycée (avant d’abandonner lamentablement au deuxième trimestre) et vous avez quelques (très rares) restes : pile-poil ce qu’il vous faut pour converser avec les locaux ! Sauf que… Vous ne comprenez pas un traître mot de ce qu’on vous raconte et vous ne pouvez pas tout mettre sur le compte du bavardage avec votre voisin de cours. Vous avez raison de vous méfier, en effet dans cette partie de Chine méridionale, on ne parle pas toujours chinois, il y a de multiples autres idiomes, dont une langue insolite.

Si vous le connaissez, vous savez que le mandarin est une langue tonale. Selon que vous prononciez de manière plate, en montant, en descendant ou en montant puis descendant une syllabe, le mot n’est pas le même. Et vous n’avez pas intérêt à vous tromper, au risque d’insulter votre interlocuteur ! Il y a donc 4 tons à respecter en mandarin. C’était déjà beaucoup trop. En hmong-mien, il y en a jusqu’à 12 suivant le dialecte. Non, nous non plus ne savions pas que c’était physiquement possible à réaliser ! Pour un non-initié, c’est à mourir de rire. Si vous voulez consacrer toute une vie à l’apprentissage et que le hmong-mien vous tente, on vous conseille de vous y mettre dès la fin de cet article…

Hmong Unsplash
Crédit: Unsplash

3/ Le silbo gomero, cette langue sifflée

Vous ne verrez plus jamais vos vacances comme avant ! Sur l’île de la Gomera (dans les Canaries), on ne parle pas uniquement espagnol. Imaginez-vous le relief escarpé des canyons et des ravins, les longues distances et une époque où le téléphone était loin d’exister. Voilà, le décor est planté. Maintenant imaginez-vous, jeune berger, voyant qu’un orage monstre est sur le point de s’abattre à des kilomètres de là, pile là à l’endroit où votre collègue fait paître son troupeau. Comment le prévenir ? Certes, les espagnols sont connus pour parler un chouïa plus fort que nous, mais cette fois, ce ne sera pas suffisant… Voilà comment est né le silbo.

Parlée et comprise par 22 000 personnes, le silbo gomero est une langue insolite à part entière (et même classée au patrimoine de l’UNESCO), unique au monde puisqu’elle est basée… sur des sifflements ! Enfin, il en existe d’autres (toujours dans des contextes montagneux), mais aucune n’est assez riche et développée pour être considérée comme un véritable langage. Alors on ne dirait pas comme ça, mais on vous assure qu’elle a ses propres codes, ses propres mots (basés sur ceux de l’espagnol), sa propre conjugaison et fait même partie des enseignements obligatoires à l’école depuis 20 ans. Grâce à elle, vous pouvez vous faire entendre à hauteur de 8 à 10 kilomètres, ce n’est pas rien ! Si vous ne nous croyez pas, allez faire un tour ici.

La Gomera
Crédit: Pixabay