in

Geckos : 8 choses étonnantes que vous ignorez sûrement

Crédits: Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

5/ La queue des geckos, une merveille biologique

À l’instar d’autres lézards, les geckos peuvent se débarrasser de leur queue quand ils sont menacés. Cette dernière continue en plus à bouger après avoir été séparée du corps afin de créer une distraction bienvenue pour fuir. Hormis pour une espèce (le gecko à crête), leur queue est capable de repousser, mais cela demande de l’énergie et la nouvelle est souvent plus petite, avec une couleur un peu différente. Véritables couteaux suisses, cet organe sert aussi de grenier (fonction partagée avec les lobes abdominaux) afin de stocker de la nourriture pour les périodes de disette. Ainsi, si elle est bien dodue et grasse, c’est un signe que le reptile est en bonne santé !

6/ Des yeux ultra-sensibles

Les geckos possèdent de fascinants organes oculaires leur permettant de vivre la nuit et de trouver aisément des proies. Les yeux de certaines espèces sont jusqu’à 350 fois plus sensibles à la luminosité que ceux des humains, ce qui leur accorde une extraordinaire vision nocturne tout en couleur.

7/ Un gecko qui… aboie

Quiconque a déjà côtoyé un gecko sait que ces petites bêtes peuvent être très bruyantes. Rappelons que leur nom vient de leur cri, car ils font littéralement « gecko, gecko, gecko ». Le soir cela peut surprendre ! Ils se servent notamment de leur voix pour prévenir leurs congénères des dangers. Notons par ailleurs que leur éventail de sonorités est bien plus large que l’on pense, car ils peuvent siffler comme des oiseaux ou encore produire des aboiements !

8/ Des maîtres du camouflage

Tels les mantes religieuses et les caméléons, les geckos excellent au cache-cache. Ils peuvent en effet faire varier leurs couleurs afin de mieux se fondre dans le paysage. Les Tarente de Mauritanie font encore plus fort, car elles n’ont même pas besoin de voir leur environnement pour adapter leur parure. Elles utilisent en effet les protéines sensibles à la lumière se trouvant dans leur peau pour détecter les teintes et les nuances.

Fascinants reptiles, n’est-ce pas ? On espère que vous avez appris des choses étonnantes sur les geckos. En tout cas, une chose est certaine : ils n’ont pas fini de nous surprendre ! Pour celles et ceux qui en ont côtoyé, avez-vous des anecdotes avec ces animaux ? Dites-le-nous en commentaire !