in ,

8 faits à connaître sur le pôle Nord avant que la banquise disparaisse

Crédits : PIRO4D (Pixabay) (montage: LaListe)

Si rien n’est entrepris pour combattre le dérèglement climatique, la banquise de l’Arctique aura totalement fondu d’ici trente ans et cela ne manquera pas d’entraîner des conséquences dramatiques partout dans le monde (montée des eaux, réchauffement des océans accéléré, etc.). Toutefois, malgré son importance, nous connaissons mal ce fascinant continent de glace. Pour remédier à cela, voici 8 faits étonnants sur le pôle Nord (nous ne montrerons pas d’images déchirantes d’ours polaires, promis).

1/ Le pôle Nord ne dispose pas de terre

Un des faits sur le pôle Nord les plus étonnants est que la banquise repose uniquement sur l’océan. Il n’y a en effet pas de terre en Arctique. L’épaisseur de la glace varie de deux à trois mètres. Mais cela n’est pas une règle absolue, car il existe d’importantes fluctuations.

Iceberg faits insolites arctiques pôle nord
Crédits : dassel (Pixabay)

2/ L’URSS a établi le premier camp de recherche au pôle Nord

À l’aube de la Seconde Guerre mondiale, l’URSS a implanté le premier camp de recherche au pôle Nord. Quatre scientifiques soviétiques composaient la mission prévue pour une période d’un an. L’Arctique étant formé que de plaques de glace, la base dériva pendant toute la durée de la mission. L’installation aura ainsi parcouru 2600 km dans les eaux gelées de l’Arctique !

3/ Qui a atteint le pôle Nord en premier ?

La question du premier être humain à être arrivé au sommet de la terre a fait l’objet de nombreuses controverses. On a longtemps retenu deux explorations américaines : celle de Frederick Cook en 1908 et celle de Robert Peary en 1909. Cependant, selon certains historiens, les pionniers auraient exagéré leur exploit, ou du moins auraient mal calculé leur itinéraire. L’Italien Umberto Nobile et le Norvégien Roald Amundsen ont quant à eux atteint avec certitude le pôle Nord à bord d’un dirigeable en 1926.

Robert Peary expédition pôle nord
Deux Inuits de l’expédition de Robert Peary en 1909.

4/ Le pôle Nord a son propre marathon

Le North Pole Marathon est une course à pied extrême qui a lieu sur la banquise de l’Arctique. La compétition réunit au maximum vingt sportifs qui n’ont définitivement pas froid aux yeux. Toutefois, le prix de l’inscription peut démotiver les amateurs de sensations fortes, car il faut débourser pas moins de 20 000 euros pour participer. Au programme, une course de 42 km dans un froid polaire (-70 degrés en cas de vent). Le record de la compétition est détenu par l’Irlandais Thomas Maguire avec un temps de 3 heures 36 minutes et 10 secondes établi en 2007.