Des héros parmi la faune : 10 animaux qui ont marqué l’Histoire ou ont fait avancer la science

Crédits : captures Pinterest (liens présents dans l'article)/Montage Laliste.net

Le grand “H” d’Histoire a toute son importance. Les animaux de cette liste ont grandement aidé les êtres humains. Ils leur ont permis de remporter des batailles, de faire avancer la science… mais aussi d’enrichir leur culture à travers des récits émouvants ! Découvrez sans plus attendre ces 10 animaux qui ont marqué l’Histoire. 

1/ Sam, le chat insubmersible

Il s’agit du surnom attribué à un chat, qui a survécu à trois naufrages durant la Seconde Guerre mondiale ! En 1941, le navire de guerre Bismarck ne résista pas aux attaques de quatre bateaux britanniques. Environ 200 militaires moururent, tandis que Sam le chat atteignit l’un des destroyers de la Royal Navy. Mais le HMS Cossack sombra à son tour, suite à l’assaut d’une torpille. Il en fallut plus à Sam pour qu’il baisse les pattes ! On le recueillit enfin sur le HMS Ark Royal, également torpillé. Cette fois-ci, il n’y eut miraculeusement aucune mort à déplorer. Sam vécut tranquillement en compagnie d’un marin, jusqu’à son décès en 1955. Un sacré bout de chat ! Son instinct de survie sans précédent le fait entrer sans aucun problème dans le cercle des 10 animaux qui ont marqué l’Histoire.

2/ Balto, le chien de traîneau médical

Ce magnifique Husky sibérien est né en 1919 en Alaska. Il faisait partie de l’attelage de chiens de traîneau responsable du transport d’un remède pour guérir la diphtérie. Cette maladie infectieuse causa de nombreuses morts aux XIXe et XXe siècles. En 1925, Balto doit acheminer le médicament de la ville de Nenana jusqu’à celle de Nome. Le trajet faisait plusieurs centaines de kilomètres, mais Balto ne se découragea pas. Son énergie et sa grande empathie permirent aux équipes médicales de sauver de nombreuses vies. La course annuelle de chiens de traîneaux, Iditarod Trail Sled Dog Race, a été créée spécialement pour rendre hommage à ce héros canin. Balto est mort paisiblement à l’âge de 14 ans. Sa place parmi les animaux qui ont marqué l’Histoire est amplement méritée !

3/ Cher Ami, le pigeon messager

En 1918, la Première Guerre mondiale fait encore rage sur le territoire français. L’US Army Signal Corps , une division de l’armée américaine, était en charge de gérer les systèmes de communication en temps de guerre. Environ 500 soldats étaient coincés sur le flanc d’une colline, sans nourriture ni munitions. Des militaires des troupes alliées dirigeaient leurs tirs vers eux, sans se douter de leur présence. Pour les secourir, la division plaça ses derniers espoirs dans les pattes de Cher Ami, le pigeon qui devait indiquer aux tireurs de cesser le feu. Le volatile parcourut environ 40 kilomètres sous les rafales de balles. Grièvement blessé, il parvint néanmoins à délivrer le message et à sauver “le bataillon perdu”. On prodigua des soins à Cher Ami, qui devint la mascotte de la division.

4/ Huberta, l’hippopotame globetrotteur

C’est sans doute l’animal le plus célèbre d’Afrique du Sud. En 1928, cette jolie femelle hippopotame quitte son point d’eau de l’Est pour se rendre au Sud. Le long voyage de 1600 kilomètres ne lui fit pas peur : durant 3 ans, elle parcourut l’Afrique et marqua de nombreux esprits. Les hippopotames sont généralement de nature agressive, mais Huberta était fascinante de placidité. Elle se rendit dans un club de danse country au bord de l’eau, ne craignant pas la compagnie humaine. Peut-être qu’elle aurait dû… car en 1931, un chasseur la tua d’une balle. Huberta venait d’atteindre East London, le terminus de son voyage. Elle a cependant marqué l’Histoire de la culture africaine de façon très positive !

5/ Laïka, la première chienne à aller dans l’espace

Laïka est née en Russie en 1954, en pleine période de Guerre froide. L’URSS et les États-Unis couraient après le progrès, chacun espérant prendre le dessus sur l’autre. En 1957, des scientifiques arrachèrent Laïka à sa vie d’errance dans les rues de Moscou. Son destin fut scellé par la science : placée à bord de Spoutnik 2, on l’envoya dans l’espace. Aucun être vivant avant elle n’avait vécu cette expérience. Malgré son long entraînement d’astronaute, la pauvre Laïka mourut au bout de plusieurs heures à cause de la surchauffe de son vaisseau. Néanmoins, les véritables raisons de sa mort n’ont été révélées qu’en 2002. La petite chienne est depuis devenue un martyre des expériences humaines menées sur les animaux.