Mythologie et folklore venus d’ailleurs : 10 contes fascinants méconnus en France

Crédits : captures Pinterest/Montage Laliste.net

Les mythes et légendes confèrent en grande partie l’identité d’un pays ou d’une région. Ils nous apportent également un bon nombre d’éléments indispensables pour comprendre l’Histoire et les moeurs d’une époque. Mais les peuples sont aussi divers et nombreux que leurs contes sont vastes ! Il est donc impossible de tous les connaître. Heureusement, nous sommes là pour vous aider à y remédier, avec ces 10 contes de la mythologie et du folklore étranger que vous ne connaissez peut-être pas !

1/ Tchernobog, un dieu issu des contes de la mythologie slave

Son nom signifie “dieu des ténèbres”, la divinité de la nuit et de l’obscurité. Avant la christianisation des régions slaves, on le considérait simplement comme l’opposé de Belobog, le dieu de la lumière. Cependant, Tchernobog est vite devenu une figure négative dans l’imaginaire collectif slave après que les chrétiens aient imposé leur religion. On lui associe alors la malchance, le considérant comme un dieu maudit, se délectant de la souffrance d’autrui. Le personnage est devenu populaire grâce à American Gods de Neil Gaiman, mais il apparaît aussi dans le fameux film d’animation Fantasia des studios Disney.

Représentation de Tchernobog dans Fantasia (1940). Crédits : GIPHY

2/ Orthros, un personnage issu des contes de la mythologie grecque

Beaucoup connaissent le personnage d’Hercule, ainsi que les 12 travaux qu’il doit accomplir pour prouver sa valeur aux dieux. Son ultime tâche est de parvenir à piéger Cerbère, le chien à trois têtes, gardien de la porte des Enfers. Cependant, cette créature terrifiante a un frère ! On le mentionne dans une version relatant la 10e épreuve d’Hercule : voler les boeufs du géant Géryon. Le troupeau est gardé par le bouvier Eurytion et le chien à deux têtes Orthros. Malheureusement pour eux, Hercule les tue d’un coup de massue… Il semblerait que la malchance soit héréditaire !

orthros mythologie
Kachrylion (potier), Euphronios (peintre), 510-500 av. J.-C. Crédits : Bibi Saint-Pol/Wikimedia Commons

3/ Le Barbegazi, ou Barbe-Glacée, un nain issu des contes du folklore franco-suisse

Vous voyez sans doute à quoi ressemble un nain de jardin. Petits, ils portent un chapeau pointu coloré et ont pour objectif de protéger notre gazon. Toutefois, dans son Encyclopédie de la Fantasy, l’éditrice spécialisée dans les contes Judy Allen nous décrit un tout autre personnage. Le Barbegazi est un gnome qui ne descend de sa montagne qu’avec l’arrivée de l’hiver. Il se distingue des gnomes classiques par sa barbe de glace et ses pieds d’une grandeur surnaturelle. Ces derniers lui permettent de glisser sur la neige et de profiter des avalanches pour s’amuser. Lorsqu’il aperçoit des humains, il siffle pour les alerter du danger, n’hésitant pas à aider ceux qui sont ensevelis sous la neige.

4/ Les Ro-Langs, des morts-vivants issus des contes de la mythologie tibétaine

Il s’agit de la version tibétaine des zombies, des morts-vivants assoiffés de sang. Néanmoins, les Tibétains font la différence entre les Ro-Langs neutres et ceux qui font le mal. Les premiers sont des cadavres réanimés grâce à la magie, puis ils deviennent les serviteurs de leur sauveur. Quant aux seconds, ils sont animés par un esprit du mal qui les poussent à contaminer les êtres vivants. Pas besoin de morsure pour cela : il suffit qu’un Ro-Lang touche un être animé pour que celui-ci devienne comme lui !

ro-langs mythologie
Crédits : simonwijers/Pixabay

5/ Hel, une déesse issue des contes de la mythologie nordique

Elle est l’équivalent d’Hadès chez les Grecs, ou encore d’Anubis chez les Égyptiens. Hel est la déesse de Helheim, le royaume des morts. Les âmes qui le composent sont indignes de se rendre au Valhalla, le paradis réservé aux valeureux guerriers. Hel est accompagnée de Garm, un chien monstrueux enchaîné aux portes de Niflheim, l’un des neuf royaumes contrôlé par la déesse de la mort. Il s’agit de terres désolées et brumeuses, dans lesquelles la vie n’a pas sa place. Le nom de Hel viendrait de l’anglais hell et de helvete en scandinave. Sous l’influence chrétienne, ces mots sont devenus synonymes d’enfer.

Mythologie et folklore venus d’ailleurs : 10 contes fascinants méconnus en France
noté 5 - 1 vote[s]